Mauvaise nouvelle pour l’homme d’affaires Diagna Ndiaye, qui perd son procès contre Jeune Afrique

Mauvaise nouvelle pour l’homme d’affaires Diagna Ndiaye, qui perd son procès contre Jeune Afrique

Ce mercredi 10 juillet 2024, le tribunal correctionnel a rejeté les demandes de réparation de l’homme d’affaire Mamadou Diagna Ndiaye à l’encontre du magazine « Jeune Afrique », de son directeur de publication Marwane Ben Yahmed et du journaliste Emmanuel Babin. Selon « Les Échos », ces derniers avaient été jugés par défaut pour des faits de diffamation le 12 juin dernier.

D’après les informations de Dakaractu, Mamadou Diagna Ndiaye avait réclamé 500 millions de francs CFA de dommages et intérêts s’il remportait le procès. Lors de l’audience, Me Wade, l’avocat de Ndiaye, a précisé que « Jeune Afrique » avait accusé à tort son client d’être « l’auteur d’un procès de fraude fiscale ou de blanchiment d’argent », alors qu’aucune condamnation n’avait été prononcée par le tribunal de Paris à ce sujet.

Me Wade a également souligné la « mauvaise foi du journaliste » qui, selon lui, n’a ni vérifié les informations ni pris contact avec son client. Malgré les réquisitions du parquet pour l’application de la loi pénale contre Marwane Ben Yahmed et Emmanuel Babin, le juge les a relaxés du chef de diffamation.

Mamadou Diagna Ndiaye, bien que débouté, a toujours la possibilité de faire appel de cette décision pour que l’affaire soit réexaminée par la Cour d’appel.

2 COMMENTAIRES
  • Jambalo

    á sa place j,aurai demandé le franc symbolique pour réparation

  • ZAP

    Zaproxy dolore alias impedit expedita quisquam.

Publiez un commentaire