PUBLICITÉ
mauritanie 1 - Mauritanie : Une douzaine de sénégalais exclus par jour...85 en l'espace d'une semaine

Mauritanie : Une douzaine de sénégalais exclus par jour…85 en l’espace d’une semaine

La Mauritanie poursuit sa politique d’expulsion de Sénégalais. Près d’une trentaine en situation irrégulière sont priés de quitter le territoire Mauritanien. Depuis la semaine dernière,  une douzaine de cas ont été recensés chaque jour à Nouakchott.

28 Sénégalais expulsés ce mardi…

Ils sont au nombre de 28 les Sénégalais expulsés ce mardi, 02 juin,  du territoire mauritanien. Ajoutés à leurs compatriotes déjà rapatriés, ils seront au nombre total de 85 Sénégalais, reconduit à la frontière en l’espace d’une semaine, soit une douzaine d’expulsions de Sénégalais par jours. Une centaine d’étrangers venant d’Afrique subsaharienne soupçonnés d’avoir participé  aux dites manifestations ont été arrêtés. Une trentaine parmi eux, dont des Sénégalais ont été déférés ce mardi, 02 juillet devant le parquet.

La Mauritanie a repris les arrestations et reconduite massive d’étrangers  en situation irrégulière à la frontière. Et cela depuis l’éclatement des manifestations dans plusieurs localités du pays, dont la capitale Nouakchott et à l’étranger à  l’élection présidentielle du 22 juin,  remporté par l’ex chef d’état major des armées,  le général Mohamed Ould Ghazouani avec 52% des voix à l’issue du premier tour de la présidentielle, le 22 juin

 Contestation des résultats de la présidentielle…

A noter que les candidats de l’opposition,  ont déposé un recours au Conseil constitutionnel, qui a donc confirmé la victoire du candidat du pouvoir en proclamant les résultats définitifs.« Le Conseil constitutionnel proclame Monsieur Mohamed Cheikh Mohamed Ahmed Cheikh el-Ghazouani élu président de la République islamique de Mauritanie, conformément à l’article 26 de la Constitution », a solennellement déclaré Ba Haimoud, membre du Conseil constitutionnel.

Risque d’approfondissement de la crise…

Suite au rejet de leur recours, les opposants se sont alors réunis chez le candidat Kane Hamidou Baba et leur réaction n’a pas tardé, rejetant toujours la victoire  Dans une conférence de presse, Biram Dah Abeid, arrivé deuxième, a affirmé que le Conseil constitutionnel a accentué la crise politique post-électorale : « Il a entériné la décision de la Céni que nous avons décriée avec des arguments très clairs et probants. Nous pensons que cette crise politique s’approfondit. »

Douzaine Sénégalais Mauritanie
whatsapp 885
Annonces

(11) commentaires

Gaïndé Ndiaye

Le gouvernement du Sénégal doit respecter le parallélisme des formes. D’abord convoquer l’ambassadeur de Mauritanie à Dakar. Ensuite refouler quelques ressortissants mauritaniens vivant à Dakar. Désormais, il faut imposer un visa aux mauritaniens qui veulent entrer au Sénégal.
C’est pourquoi j’aime Poutine, en diplomatie, il faut laver automatiquement un affront d’un pays voisin.
Je suis sûr que le Président Macky Sall va prendre les bonnes décisions

    Elias

    Ton président yambarr là ne fera rien. Si on leur impose le visa c’est pas des centaines mais de centaines de milliers qui vont rentrer chez eux.
    Mais malheureusement ici tout le monde est bien venu même ceux qui se foutent de nous alors qu’ils ne sont moins que 0.

    Ndoye

    Si seulement on avaient eus Sonko comme president la mauritanie aller nous respecter force car il porte pas certain de leurs actions en estime.

Mbaye

Il y a des Mauritaniens en situation irrégulière au Sénégal. Pourquoi nos autorités laissent elles nos citoyens se faire humilier partout ???

Maxam

Noooooooo vraiment je ne sai pas koi Dire mais nos autorités amou niou foula

Cissè Lo

Ndoye lou leer nga wakh liii sonko mo si meune dara wayè yambarr bi mom senegalais yi rek leu yap

Sow

Le président doit agir avec sagesse, je pense qu’il n’agira pas les autorités mauritaniens qui réagissent comme irresponsables.

Mamadou Cisse

Sonko president cet urgent on a mar de gouvernement vayous diriger par des voleur

Pingpong

Je suis Mauritanien, c’est dommage que les états du Sénégal et ouest-Africains se laissent faire.
Les naar de la Mauritanie ne parte jamais au Maghreb pour faire le commerce, ils n’ont pas leur place dans ces pays.
Combien de Milliers sont-ils en Afrique subsaharienne !!!!
Par ce paillasson de pays. Ces maures ne savent plus quoi faire, ils font tout pour essayer de diminuer la population noire. Mais ça n’empêche, ils seront obligés un jour d’immigrer vers le Sahara, là on leur dira c’est là votre place. C’est juste une question de temps

Bill

surtout que c’est senghor qui leur a a offert une partie de notre territoire a la mauritanie alors que le roi du maroc lui avait proposer de se partager la mauritanie. le maroc est entrain d’aller vers l’emergenc ea grands pas alors que le senegal régresse et voit ses ressortissant chasses d’un territoire qui leur appartenait. tant que les sénegalais continueront a se soumettre aveuglement a l’autorité des kilifeus qu’elle soit maraboutique, parentale ou politique, ils souffriront de leur soumission.la majorite de ces kilifeus ne sont la pour leurs intérêts personnels

Rim

Suite au commentaire de mon ami (Gaïndé Ndiaye), si vous exigez un visa entre la Mauritanie et le Sénégal nous tous on va perdre de :
1- le sénégalais sont plus peuples que les mauritaniens de
2- y’aura un perdre des beaucoup des choses entre les deux pays frères l’effet que vous ferrez un visa entre les deux pays n’est du tous une solution génial.

Publier un commentaire