Annonces
Annonces
» » » Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires...

Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères : « Dagana n’est pas un titre foncier appartenant à Abdoulaye Wade »

Le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, d’habitude discret sur la scène politique et originaire de Dagana, est sorti de sa réserve pour se prononcer sur la sortie de Me Abdoulaye Wade. « En politique, on doit être modeste et élégant dans la défaite. Amener 48 bus pour bourrer les urnes, relève de l’affabulation pure et du théâtre« , a-t-il déclaré au quotidien Enquête. Mankeur Ndiaye indique que tous ceux qui connaissent bien la commune de Dagana, où Oumar Sall est encore maire, sourient, lorsqu’ils entendent Me Wade parler ainsi.

Car, selon le ministre, « cette victoire a été préparée depuis au moins deux ans« . La preuve de l’évidence des rapports de forces en faveur de Benno, c’est « différence de 20 mille voix enregistrée dans le département« .

Annonces
Annonces

5 commentaires

  • ndiouga ndiaye
    10/08/2017 02:18

    markeur vous fatigue les gens deme lene ligueyi c’est mieux que vous nous embêté avec vos connerie​ embrassade senegal fi si gabon danie nio scroquè le moment qu’on fais notre carte de sejour 20mille frace fa chaque personne plus de 700ou 800personne je te le jure devant dieu

    ue

  • badou
    10/08/2017 04:48

    vous préparez cette victoire depuis 2 ans et pourtant Wade y a été accueilli, comme partout au Sénégal d’ailleurs à quelques jours des élections, comme un héros libérateur. Cet accueil a Dagana me dit qu’il était en territoires conquis. Mais bon les 48 bus ( ces boucliers humains) sont passés par là.

  • MAME
    10/08/2017 11:09

    Si il n’y avait pas ceci votre langage serai autre

    -Modification de l’article 78 quelques jours avant les élections, méprisant les recommandations de la CEDEAO
    -Records de saisine du Conseil constitutionnel cette année plus que tout un mandat
    -Taux de participation record pour des législatives
    -Lots de cartes ensevelis dans des trous ou emportés par des jeunes
    -Production-distribution insuffisante, anarchique et irrationnelle des cartes 98% à Fatick et 50% à Dakar (Hic)
    -Multitude d’anomalies sur les cartes
    – Des centaines de milliers de sénégalais qui n’ont pas reçu leurs cartes
    -Un vote avec 4 pièces différentes : carte biométrique, carte d’identité numérisée, carte d’électeur numérisée, passeport et récépissé
    -150 bureaux saccagés à Touba
    -Retard dans presque tous les bureaux sauf à fatick et matam (Hic).
    -Plus de 7000 votants hors bureaux dans le seul département de Dakar
    -Un pouvoir qui bombe le torse pour le débauchage en pleine campagne électorale de Têtes de listes et d’Investis sur des listes concurrentes.
    Cette élection restera gravée dans la mémoire collective des sénégalais pour ses couacs, ses exceptions, ses records et tout le bordel qu’elle a engendré.

  • MAME
    10/08/2017 11:12

    S’il n’y avait pas ceci vous n’oserez pas faire cette intervention.

    -Modification de l’article 78 quelques jours avant les élections, méprisant les recommandations de la CEDEAO
    -Records de saisine du Conseil constitutionnel cette année plus que tout un mandat
    -Taux de participation record pour des législatives
    -Lots de cartes ensevelis dans des trous ou emportés par des jeunes
    -Production-distribution insuffisante, anarchique et irrationnelle des cartes 98% à Fatick et 50% à Dakar (Hic)
    -Multitude d’anomalies sur les cartes
    – Des centaines de milliers de sénégalais qui n’ont pas reçu leurs cartes
    -Un vote avec 4 pièces différentes : carte biométrique, carte d’identité numérisée, carte d’électeur numérisée, passeport et récépissé
    -150 bureaux saccagés à Touba
    -Retard dans presque tous les bureaux sauf à fatick et matam (Hic).
    -Plus de 7000 votants hors bureaux dans le seul département de Dakar
    -Un pouvoir qui bombe le torse pour le débauchage en pleine campagne électorale de Têtes de listes et d’Investis sur des listes concurrentes.
    Cette élection restera gravée dans la mémoire collective des sénégalais pour ses couacs, ses exceptions, ses records et tout le bordel qu’elle a engendré.

  • aliou
    10/08/2017 11:34

    Tous nos ministre jadis  »souverain » font de la politique maintenant et d’un coup ne s’occupent plus de nos problèmes . Ahourissant.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL