Mamadou Thierno Talla répond à Abdoul Mbaye : « Jamais SERVIR le mensonge… »

Mamadou Thierno Talla répond à Abdoul Mbaye : « Jamais SERVIR le mensonge… »

L’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye a cru bon devoir nous citer à la page 310 de son livre « SERVIR » parmi les éléments de la meute qui s’en sont pris à cœur joie à sa personne. Quel honneur et quel joli coup de pub ! Il écrit : « Lorsque reprendront les assauts, je relèverai par contre que leur camp s’est renforcé de nouveaux recrutements.

Cela leur donnera un peu plus de courage. Un ancien chroniqueur du web, un autre journaliste patron du journal l’As, aussi un périodique plutôt people Exclusive s’agrègent à la meute. Ils seront rejoints plus tard par le pseudo-banquier, jouant à la gorge profonde, livreur de fausses informations sur « l’affaire HABRE », devenu conseiller du Président de la République. »

Il est dommage qu’un esprit aussi brillant qu’Abdoul Mbaye prenne si allégrement des libertés avec la vérité et se trompe si lourdement sur notre compte en nous intégrant dans la meute favorable au « pseudo-banquier » Mamadou Diagna Ndiaye qu’il n’a pas le courage de nommer.

De la meute, le dictionnaire Larousse dit qu’elle est une bande de gens acharnés contre quelqu’un ou un ensemble de chiens pour chasser à courre. Nous ne sommes ni dans l’une ni dans l’autre catégorie. Pourquoi m’acharnerais-je sur sa modeste personne ?

Quel gain puis-je en tirer ? Mamadou Diagna Ndiaye qui n’est pas de mes fréquentations ne peut pas me recruter comme « canidé». C’est me faire injure que de croire que j’écris sur commande. J’ai tellement d’éléments d’attaques ad hominem contre Abdoul Mbaye, mais je n’en userai jamais. Je ne dévoilerai jamais le contenu de notre grande conversation tenue devant un ami commun et un confrère, un soir du mois de Ramadan 2012. Par sacralité et pour ne pas devoir manquer de noblesse.

Au fond, Abdoul Mbaye, contrairement aux apparences, n’agit pas toujours avec classe grandeur ou panache. En maints endroits de son livre, sa perfidie transparait. Pauvre banquier, il ignore que ce sont les actes de gestion du Premier Ministre qui nous intéresse et non sa personne. La preuve depuis son départ, personne ne parle plus de lui, sauf l’As qui le ressuscite. Par… magnanimité.

Du chien, nous retiendrons sa vigilance hargneuse contre les méchants, sa caresse pour les bons et les aboiements pour les moins bons, comme Diogène de Sinope et les cyniques (le mot vient du grec signifiant chien) de la Grèce antique. Comme aimait à le répéter feu son vénéré père et homme de grande classe, Kéba Mbaye : « Mentez, mentez, il en restera toujours.» Salam !

Mamadou Thierno Talla

4 COMMENTAIRES
  • deug

    On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps. Quand on prend le pouvoir par le mensonge, on gouverne par le mensonge. 2017 la vérité.

  • NIANG

    en tout cas c’est dommage.

  • JEANNOT

    j’avais beaucoup d’estime pour ce mr abdoul mbaye, mais je viens de decouvrir que c’est un menteur et manipulateur hors pairs
    comment peut t-il publier de tels mensonges dans son livre en tant qu’ex premier ministre? QUELLE HONTE

  • ababacar

    jeannot ne va pas vite en besogne.

Publiez un commentaire