Mali : Crise de paiement et baisse de production chez les cotonculteurs

Mali : Crise de paiement et baisse de production chez les cotonculteurs

Les cotonculteurs maliens font face à une crise financière majeure, beaucoup n’ayant toujours pas reçu de paiement pour la récolte livrée plusieurs mois auparavant. Cette situation affecte durement les agriculteurs et menace leur subsistance.

La commune rurale de Defina, dans le cercle de Bougouni, illustre bien cette crise. Située à environ 170 kilomètres au sud de Bamako, sur dix-sept coopératives de producteurs de coton de cette localité, seules deux ont été payées. Cette réalité se reflète à l’échelle nationale où le Mali compte plusieurs centaines de coopératives, essentielles pour l’économie locale et nationale.

Les cotonculteurs, au cœur du développement socio-économique de nombreuses régions, voient les progrès accomplis menacés par la crise actuelle. La frustration grandit parmi eux, allant jusqu’à demander la démission du directeur général de la Compagnie Malienne pour le Développement du Textile (CMDT), M. Nango Dembélé, chargé de la production, de l’égrenage et de la commercialisation du coton.

Le coton est crucial pour l’économie malienne, représentant 11,3 % des exportations totales du pays, derrière l’or à 68 %. Toutefois, en 2023, les exportations de coton ont chuté à environ 526 000 tonnes contre une prévision de 740 000 tonnes, marquant une baisse de 29 % et aggravant les difficultés économiques des producteurs.

Face à cette situation, l’ancien Premier ministre Moussa Mara a partagé son inquiétude sur les réseaux sociaux, exhortant la CMDT à prendre urgemment des mesures pour payer les cotonculteurs avant la fête de Tabaski. Selon lui, ce paiement est essentiel pour encourager les agriculteurs à semer pour la prochaine campagne et aider le Mali à reconquérir sa position de premier producteur de coton.

Actuellement, le Bénin a dépassé le Mali en devenant le premier producteur de coton en Afrique. Grâce à des politiques agricoles efficaces, des innovations technologiques et un soutien gouvernemental solide, le Bénin a optimisé sa production et conquis les marchés internationaux.

La crise cotonnière au Mali menace non seulement les moyens de subsistance de nombreux cotonculteurs, mais aussi la stabilité économique du pays. Des économistes soulignent la nécessité pour les autorités de prendre des mesures rapides et décisives pour résoudre cette situation, assurer le paiement des agriculteurs et relancer la production. Une action immédiate est cruciale pour que le Mali puisse regagner son statut de leader dans la production cotonnière en Afrique.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire