Madina Gounass : Les Tensions Entre Les Deux Communautés Ne Sont Pas Nouvelles

Madina Gounass : Les Tensions Entre Les Deux Communautés Ne Sont Pas Nouvelles

Ce lundi, jour de Tabaski, Médina Gounass, dans le département de Vélingara, région de Kolda, a été le théâtre d’une violente altercation entre deux communautés confrériques. Les disciples de Thierno Mouhamadou Seydou Bâ et ceux de Thierno Amadou Baldé se sont violemment affrontés, faisant un mort, de nombreux blessés et causant des dégâts matériels significatifs.

Les tensions entre les Toucouleurs (disciples de Thierno Mouhamadou Seydou Bâ) et les Peuls (disciples de Thierno Amadou Baldé) ne sont pas nouvelles. Bien que la situation se soit calmée ces dernières années, les affrontements entre ces communautés ont été particulièrement meurtriers dans les années 1990. La rivalité entre les familles Baldé et Bâ remonte à plusieurs années, constituant une véritable bombe à retardement.

Ce conflit latent n’a jamais été résolu par les autorités, malgré l’urgence et la gravité de la situation. Au départ, une entente parfaite régnait entre les deux camps, la communauté peulh du Fouladou ayant accueilli le vénéré Mouhamadou Seydou Bâ, fondateur du Daaka. Cependant, cette harmonie initiale s’est progressivement détériorée, conduisant aux affrontements actuels.

Dans un communiqué, le cadre d’échanges et d’organisation des disciples de Thierno Mouhamadou Saïdou Ba a qualifié cet incident d’« acte de barbarie inqualifiable ». De leur côté, les disciples de Thierno Mounirou Baldé ont également exprimé leur version des faits, mentionnant des centaines de personnes assises sur la chaussée jouxtant le lieu de prière déjà rempli.

Malgré les divergences dans les récits des événements, les deux guides religieux ont appelé au calme. Thierno Mouhamadou Seydou Bâ et Thierno Mounirou Baldé exhortent leurs disciples à éviter toute escalade de violence et à rechercher une résolution pacifique au conflit.

16 COMMENTAIRES
  • Ndeye

    Merci mais c’est mal écrit. Tout ce long texte sans pour autant expliquer l’origine de cette rivalité.

    • Niul

      Franchement quoiii.

    • Iba

      Il y a pas mal de Peuls et pas mal de Toucouleurs qui suent la haine de l’Autre. Il existe des solutions à ce problème récurrent : il faut voter BARDELLA.

  • Kane

    Arrêtez de manipuler les agents il n’y a pas de toucouleur
    Ils sont tous des peuls

    • Niul

      Arrêtez de nous timpaniser avec ce nouveau delir la.
      Même s’il sont cousins tous des HalPullar, il ya bien toucouleur et Peulh et même peulh futa.
      Il faut que l’état les aide à se dépatouiller de leur ego surdimensionné.
      Ou Que l’un épouse dans la famille de l’autre et vis versa.

  • Kane

    Des peuls de fouta tooro et des peuls de fooladoo

  • Kane

    Mais sont tous des peuls des musulmans des tidianes des noirs des sénégalais et des africains

  • Kane

    Ils sont une et indivisibles

  • Kane

    Laisser de diviser des frères et des sœurs se sont tous et toutes des peuls

  • Kane

    Appartenance à telle région ne le différent pas ils sont tous une ethnie les peuls, les sénégalais, les musulmans les tiadines et africains

  • Laay Laay

    Il faut savoir raison gardé. Cultivons la paix la cohesion en suivant les traces des hommes de dieu tel Le sceau des prophetes (p.s.l.).
    Vous les hommes de la presse svp arretez de recopier, reliez des ecrits. Allez directement à la source des incidents et diffusez le vrai et bon infos.
    Savoir raison gardé.
    Dewenety

  • Pffff

    Quelle honte !!!!! Jour de pardon on se crêpe les kaalas juska mort d’homme. Ils guident les disciplines vers qui ?

  • Ibrahima

    Ils sont ts des peules points

  • Sidi

    Toucouleur n est pas peulh sauf dans la falsification. Bah et Balde sont par contre les memes. Mais au Senegal tout est falsification et mensonge.

    • Samba Tall

      Le mot toucouleur doit etre une honte. Il ya qu’une ethnie de Peulh ou fulbees ou Fulani. Les blancs ont cherche a les diviser depuis l’epoque colonial. Les peulhs sont dans 22 pays africains.

  • Dou

    Au moins vous avez essayé de relater les faits sans compromis. Merci ! Mais je vous suggère d’envoyer un journaliste d’investigations intègre pour qu’il fasse une enquête approfondie sur cette histoire et vous verra qui a tord sur qui.

Publiez un commentaire