PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Macky

Macky Sall, depuis les Etats-Unis : « L’Afrique change dans le bon sens… »

Devant les hommes d’affaires américains réunis au sein de la Chambre de commerce Etats-Unis Afrique, le Président Macky a abordé les excellentes relations que le Sénégal entretient avec les partenaires multilatéraux, comme la Banque mondiale et le Fmi.

Les politiques macroéconomiques

Il est revenu sur la mise en œuvre de politiques macroéconomiques saines, la gestion prudente et transparente des finances publiques et l’accélération des réformes pour une croissance forte, durable et inclusive. En outre, il a rappelé les avantages liés aux marchés de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), mais aussi celui de la Zone de libre-échange continentale Africaine (Zlecaf), qui « sont de nouvelles opportunités d’investissement ».

Tout en invitant les hommes d’affaires américains à investir davantage en Afrique, le Président de la République a souligné les efforts qu’il est en train de faire pour améliorer le climat des affaires, notamment avec le Conseil présidentiel de l’Investissement. « L’Afrique est en train de changer dans le bon sens et à un rythme plus rapide qu’on ne le perçoit souvent », souligne le chef de l’Etat, selon qui, « la perception du risque de l’investissement en Afrique est encore trop élevée à tort ».

Les atouts entre les Sénégal et les Etats-Unis

En outre, Macky Sall a insisté sur la proximité géographique du Sénégal avec les Etats-Unis, la stabilité du pays, sa démocratie, et la paix et la sécurité qui y règnent. Il est aussi revenu sur le Plan Sénégal Emergent (Pse) qui vise l’émergence économique du Sénégal à l’horizon 2035 par la transformation structurelle de l’économie sénégalaise, la construction d’infrastructures comme le nouvel aéroport international Blaise Diagne de Diass, les routes et les autoroutes, le parc industriel de Diamniadio dont la deuxième phase sera bientôt lancée.

Devant les investisseurs américains, le Chef de l’Etat a rappelé également l’aménagement de la nouvelle ville de Diamniadio, la construction de la première phase d’une ligne de Train express régional (Ter), dont la deuxième phase connectera la ligne au nouvel aéroport et à un système de Bus transit rapide (Brt), la construction de plusieurs centrales électriques et solaires ainsi que le lancement prochain, avec un partenaire privé, d’un nouveau projet portuaire international.

Ce passage à cette chambre de commerce, rappelle Macky Sall, lui offre l’occasion de partager avec les hommes d’affaires américains sa « vision pour l’émergence économique du Sénégal et le rôle important que nous attendons du secteur privé ». La mise en œuvre de la première phase du Pse sur la période 2014-2018, souligne le Chef de l’Etat, a permis au Sénégal de poser les bases d’une croissance forte et soutenue, avec un taux annuel de 6,6% en moyenne au cours de cette période, contre 3% en moyenne sur 2009-2013.

Le Sénégal va encore investir

Pour la deuxième phase lancée en décembre 2018 et qui portera sur la période 2019-2023, le pays, souligne Macky Sall, va davantage faire appel à l’investissement privé. Ainsi, il a été défini comme outils le Plan d’actions prioritaires (Pap) qui contient l’ensemble des projets, programmes et initiatives à réaliser dans le cadre de cette deuxième phase et un Programme de réformes de l’environnement des affaires et de la compétitivité (Preac).

Le coût estimé

D’un coût global estimé à 14.098 milliards de Francs Cfa, le Pap, soutient Macky Sall, offre au secteur privé une large gamme d’opportunités d’investissements et de partenariats public et privé dans des domaines comme les infrastructures de transport, l’habitat, l’hôtellerie, la transformation des produits locaux, l’énergie, l’industrie, les mines et également les hydrocarbures avec les perspectives d’exploitation du pétrole et du gaz à l’horizon 2022.

Afrique Macky Sall
Annonces

(10) commentaires

Guissane

Tchimmm ce corrompu de neo colonise. Fene katt bi amoul loumou warra wakh

Le Sage

Khana demoul afrique du Sud ak rebeuss

Baba 99

Blablabla Wakh rek.

Abo

Ya mana doul merde way

Bocar Mbengue

L’AFRIQUE change mais le senegal sombre à cause de ton incompétence et ta méchanceté

Paco Faye

J’AI HONTE POUR MON PAYS

Niang

Et qu’en est-il du problème des inondations ?

Dieo

Le sénégal n’ en fait pas parti

Pappys Falla Seck

Salaam..il ne resent pas le degout de ses mensonges. Les members diplomates savent que c est un President voleur la honte du Senegal..

Renè Diagne

Bien dit président.diplomatie oblige.

Publier un commentaire