Luis Enrique prévient Messi « les caprices de stars, c’est fini »

Lors des négociations est sortie une rumeur de la chaîne TV3 selon laquelle ce même Lionel Messi aurait demandé de recruter Sergio Agüero et de prolonger José Manuel Pinto. Vrai, mais il s’agit simplement d’une suggestion, et non d’une condition pour prolonger, ce qu’a d’ailleurs confirmé son père Jorge.

Luis Enrique veut rompre les caprices de Messi

En vérité, le cas du second cité est assez problématique car il tracasse énormément Lionel Messi, qui ne veut pas voir partir l’un de ses meilleurs amis du vestiaire du FC Barcelone. Pourtant, Pinto ne prolongera pas car Andoni Zubizarreta ne le voit pas continuer au club. Surtout, Luis Enrique, le futur entraîneur, a dealé avec lui de ne pas à devoir supporter les caprices de Lionel Messi, et ce cas précis en fait partie. L’ancien coach de l’AS Rome ne transigera d’ailleurs pas dès l’instant où il sera nommé, Messi ou non.

Messi est séduit par un entraîneur qui compte sur lui

« Les caprices, les privilèges et tout ça, c’est fini, assure notre confrère Pipi Estrada dans l’émission El Chiringuito de Jugones. Maintenant, celui qui va diriger tout ce petit monde d’une main de fer, c’est Luis Enrique. Il a été bien clair lors de la réunion qu’il a eue avec Zubizarreta. Il veut bien reconnaître que Messi est le meilleur joueur du monde et lui accorder quelques plus mais pas les petits caprices ». Par ailleurs, la seconde exigence de Luis Enrique était de prolonger Messi au plus vite car il compte évidemment sur lui pour bâtir son nouveau projet, ce qui a d’ailleurs plu au crack argentin pendant les négociations de sa prolongation de contrat.

4 COMMENTAIRES
  • gouygui

    Pour dire vrais ses faut messi na rien demander et pipi estrada est un pur merenger lui et celui qui dirige l’emission il sapel josep pedrorol ont les apels la caverna blanca ou la central lecera jugone tiki taka leupe emission merenger yila

  • abdoulayendia

    article contradictoire.

  • macho

    tienes razones amigos

  • macho

    gracias gouygui tienes razones amigos

Publiez un commentaire