Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Lorsque se taire participe à trahir la nation, s’exprimer devient un impératif (Par Aly BATHILY)

Madame, Monsieur,
Chers compatriotes,

Acteur du tissu associatif et politique sénégalais, depuis de très nombreuses années je suis aux cotés de nos compatriotes de la Diaspora, en France, de manière bénévole et désintéressée – avec convictions et détermination.

Dirigeant de plusieurs associations et mouvements citoyens rassemblant un nombre conséquent de sénégalais, soucieux de la bonne marche de notre pays, j’ai à cœur d’aider nos compatriotes partout où ce devoir m’appelle.

Le cadre associatif

Je pense à tous nos compatriotes en difficulté, que j’ai accompagné dans le droit de l’immigration et sa complexité, pour la régularisation de leur situation administrative.

Je pense à notre association de femmes, Solidarité des Familles Africaines (SOFA), avec laquelle nous avons fait rayonner le Sénégal dans l’Essonne, avec laquelle nous continuons à porter des manifestations d’envergure qui promeuvent la culture du Sénégal en France.

Je pense à l’Association Tuabou Jikké, avec qui, j’ai participé à monter le projet de construction du centre de santé du village, d’un montant de 128 millions de Francs CFA, qui vient d’être inauguré il y a quelques semaines et dans lequel des milliers de sénégalais du département de Bakel pourront se soigner.

Le cadre politique et citoyen

Membre de l’Alliance Pour la République (APR), j’ai, avec constance, porté et défendu la vision du Président de la République, Macky SALL, particulièrement à l’occasion de toutes les campagnes électorales où il a sollicité le suffrage des sénégalais.

Je pense à la section APR de la Ville de Sainte-Geneviève-des-Bois que nous avons créée et structuré, dont mes camarades m’ont fait l’honneur de me hisser à sa tête en tant que Coordinateur.
Je pense à cette journée de mars 2017, lors de laquelle nous avions pu aider plus de 250 de nos compatriotes à se faire confectionner leurs cartes d’identité sénégalaise et leurs cartes d’électeurs afin qu’ils puissent participer au scrutin. Nous avions obtenu des autorités la délocalisation des services consulaires dans l’Essonne exclusivement à cette fin.

Je pense à la campagne de collecte des signatures pour parrainer la candidature du Président Macky SALL en vue de la Présidentielle de 2019. Dans ce cadre, le Mouvement pour l’Émergence de nos Terroirs (M.E.T), dont j’ai l’honneur d’être le responsable de la Communication, a été le mouvement qui a collecté le plus de signatures en France, devançant même l’APR qui portait la candidature du Président de la République.

Je pense enfin à ce méga-meeting du M.E.T que nous avions organisé à la Bourse du Travail de Saint-Denis en décembre 2017, qui rassembla près de 1.000 Sénégalaises et Sénégalais de la diaspora de France, d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne, pour trouver des solutions aux difficultés de nos Terroirs.
La liste est non-exhaustive mais tout mon engagement n’a qu’un but, être au service de notre pays, le Sénégal, en vue de son développement pour le hisser parmi les nations les plus avancées.

Les amères constats

Aujourd’hui force est de constater que malheureusement le compte n’y est pas. Depuis le lendemain de l’élection présidentielle de 2019, tous les actes posés par le Président de la République vont dans le sens contraire de l’histoire, de la modernité, du développement de notre pays.

Notre système éducatif est malade, notre système de santé est à genou, nos infrastructures routières sont impraticables à l’exception de l’autoroute à péage et de l’autoroute Ila Touba, le développement économique est faible, voire quasi inexistant, le chômage endémique de la jeunesse croit de jour en jour, les morts en méditerranée de notre jeunesse se comptent par milliers, l’urgence climatique et environnementale est absente des politiques publiques, les infrastructures sportives sont insignifiantes, l’éducation culturelle est en déperdition, les infrastructures de transports tournent à la bérézina à l’image des 1.000 milliards de nos deniers investis dans le TER sans résultats, la boulimie foncière de l’élite asphyxie les pauvres sénégalais, la corruption généralisée et les passe-droits ont fini par scléroser toutes les couches sociales du pays, les accords de pêches avec les pays étrangers n’ont aucune plus-value sur l’économie halieutique, le scandale pétrolier à 10 milliards de dollars révélé par la chaine BBC, n’est toujours pas suivi d’effets judiciaires.

Plus récemment la transhumance de la vielle classe politique vers le parti au pouvoir est érigée en règle, avec la nomination d’un ancien opposant à la tête d’une très haute institution ; ce dernier à qui plus de 20 % des sénégalais ont accordé leur confiance lors de la précédente présidentielle.

Cette vague de nomination continue parmi ceux, qui dans un passé très récent dénonçaient la gestion hasardeuse du Président Macky SALL.

L’actualité récente avec le débat sur la suppression des villes, ou encore l’idée de rebaptiser certaines artères de nos villes au nom de Macky SALL, Président en exercice, n’est pas à la hauteur de notre pays.

Les actes et les perspectives

Au regard, cette gestion calamiteuse de notre pays, j’ai souhaité à présent tirer toutes les conséquences de mon engagement aux côtés du Président de la République, Macky SALL.
Un soutien et un compagnonnage dans le parti présidentiel que j’assume entièrement car je croyais profondément en sa vision, son discours pour sortir le Sénégal des bas-fonds du sous-développement.

A présent, je constate que je me suis trompé.

Par conséquent, avec mes amis, nous cessons toutes nos activités de près ou de loin en soutien ou en sympathie de l’Alliance pour la République, la coalition Benno Bokk Yaakaar et plus largement la mouvance présidentielle.

Aujourd’hui la seule personne, qui a nos yeux, incarne la rupture dont le pays a tant besoin, est Thierno Alassane SALL, Président de La République des Valeurs ; il l’a démontré en démissionnant de ses fonctions ministérielles sur désaccord avec le Président de la république dans l’intérêt suprême du pays.

D’ores et déjà nous rejoignons son combat pour remettre le pays sur les rails. Nous lui apporterons, toute notre expérience, notre expertise et notre soutien ferme et entier dans tous les domaines, pour faire gagner le Sénégal.

Le seul combat qui vaille est celui-là, soyez assurés que nous le mènerons avec détermination !

Vive le Sénégal,
Vive notre Nation de la Téranga.

* Ex. membre de l’APR
Secrétaire général de Solidarité des Familles Africaines (SOFA)
Responsable de la Communication
du Mouvement pour l’Emergence de nos Terroirs (M.E.T)

278 Whatsapp
Annonces
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    5:21 - 01/03/2021

    Étudiants arrêtés : Le collectif des étudiants accusent le Coud !

    Whatsapp
    3:58 - 01/03/2021

    Le lutteur Bébé Saloum arrêté pour faux billets !

    Whatsapp
    2:30 - 01/03/2021

    Premier League : Sadio Mané honore sa 150e apparition avec Liverpool

    Whatsapp
    0:48 - 01/03/2021

    MLS : David Beckham souhaite attirer Messi ou CR7 à Miami !

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp