Locales 2022 : Le Réseau Dialogue-Sécurité-Paix en Afrique fait le point et livre ses recommandations
PUBLICITÉ

Locales 2022 : Le Réseau Dialogue-Sécurité-Paix en Afrique fait le point et livre ses recommandations

Le Réseau Dialogue-Sécurité-Paix en Afrique reconnait qu’il y avait beaucoup de beaucoup de couacs dans les élections locales du dimanche 23 janvier 2022. Mais, selon la présidente dudit réseau Pr Amsatou Sow Sidibé, face à la presse ce mardi, à Dakar, ces difficultés notés n’entacheront en rien la sincérité de ce scrutin.

Les problèmes

A la suite des observations faites sur le scrutin, le Réseau Dialogue-Sécurité-Paix en Afrique (DSP) note quelques dysfonctionnements. « La non disponibilité du matériel électoral dans certains bureaux de vote. Il s’agit de l’absence de listes d’électeurs, de bulletins de vote, d’enveloppes inviolables dans certains bureaux, la confusion sur les bulletins aux Parcelles Assainies à Keur Massar, l’absence du procès-verbal de dépouillement, de listes d’émargement dans un centre de vote à Malika, l’absence de Pv de constatation et de réclamation dans un bureau de vote à Matam, l’absence de matériels d’éclairage notamment à Bargny dans un centre de vote, entre autres« , a déclaré Amsatou Sow Sidibé.

La président du DST déplore  » les altercations entre militants dans certains localités, une propagande électorale notée aux alentours de certains de certains centres de vote, l’absence d’isoloir dans certains bureaux de vote, etc. »

Les recommandations

Le réseau DST se félicite du scrutin et livre quelques recommandations à la Cena, à l’administration électorales, aux partis politiques, à l’Etat, aux médias … « La Cena doit améliorer le système de déploiement du matériel électoral à temps, améliorer la formation des membres des bureaux de vote, etc« , a déclaré Amsatou Sow Sidibé.

« Les politiques doivent renforcer l’éducation au vote, assurer la présence de leur représentants dans tous les bureaux de vote, user des voies légales de recours en cas de contestations et respecter les délais impartis, respecter les dispositions du code électoral relatives à la corruption électorale …« , fulmine la présidente.

2
PUBLICITÉ