Litige foncier à Pakour : Le Frapp accuse l’Etat du Sénégal…

Litige foncier à Pakour : Le Frapp accuse l’Etat du Sénégal…

Une délégation du Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp France Dégage) s’est rendu, samedi, à Pakour pour participer à la manifestation non autorisée des habitants qui dénoncent une spoliation sur 1000 ha de leurs terres. Événement au cours duquel, Guy Marius Sagna et deux de ses camarades ont été arrêtés. Sur facebook, le secrétariat Exécutif National qui n’a pu s’adressé « au sous-préfet absent », accuse l’Etat du Sénégal à travers sa lettre de protestation.

Texte in extenso

Par cette présente, nous venons protester auprès de vous qui représentez l’Etat du Sénégal, ne pouvant pas nous adressez au sous-préfet absent.

Nous accusons l’Etat du Sénégal d’avoir illégalement attribué 1000 ha de terres à un individu au détriment de milliers d’autres à Pakour.

Nous accusons l’Etat du Sénégal de chercher à museler les victimes de spoliations foncière et d’empêcher toute jonction de celles-ci avec des organisations comme le FRAPP. D’où l’interdiction illégale de notre manifestation d’aujourd’hui.

Nous accusons l’Etat du Sénégal d’avoir réprimé aujourd’hui avec des excès le rassemblement des populations de Pakour contre un accaparement de terres de 1000 ha. Nous demandons la libération dans les meilleurs délais des 03 manifestants arrêtés arbitrairement dont un adulte de 70 ans.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire