L’Etat ne veut plus payer des sélectionneurs à ne rien faire

L’Etat du Senegal commence a montrer ses crocs sur les salaires des sélectionneurs des différentes sélections nationales, dont certains sont payer à ne rien faire durant l’année.

Ainsi, à quelques jours du démarrage de la Can U20 que notre pays va abriter, le ministre des Sports a fait savoir qu’elle ne pouvait pas payer Joseph Koto et Malick Daff, respectivement sélectionneur et adjoint que trois mois qui couvre la période de janvier à mars. Cette période marque d’ailleurs la fin de la Can U20 (8-22 mars). Désormais, les contrats qui seront signés à l’avenir tiendront compte de ce paramètre a commencer par l’équipe nationale A, ou le futur sélectionneur se verra assigner plusieurs missions, au lieu de s’occuper seulement de l’équipe nationale A.

Desormais, les sélectionneurs seront payer à la tâche comme des pigistes. L’époque des entraîneurs payés à rien faire est donc révolu.

1 COMMENTAIRE
  • diobi

    C est une decisión est mature. Le cas de Joseph koto surtout comme coach n a ríen gagner en club ni en equipe nationale.au senegal seul ke les mediocres sont recompenses

Publiez un commentaire