“Les sanctions américaines un obstacle majeur à la lutte contre le Coronavirus en Iran”

Le Coronavirus (Covid-19) constitue une menace mondiale qui se propage de plus en plus. Il est clair que le Coronavirus risque de se propager dans toutes les sociétés humaines, dépassant ainsi les frontières nationales. Il est temps que tous les pays s’unissent pour lutter contre cette pandémie et travaillent ensemble pour minimiser ses impacts humains, économiques et sociaux, quelles que soient leurs différences politiques et situations géographiques.

Dans le sillage de la propagation du coronavirus dans divers pays, la République Islamique d’Iran n’a pas été épargnée par ce virus qui s’est rapidement développée au cours des dernières semaines malgré toutes les mesures sanitaires prévues. Jusqu’à présent, malheureusement, plus de 41 000 personnes ont été infectées et plus de 2757 sont décédées. La République islamique d’Iran, depuis le début de cette pandémie, a adopté diverses mesures de précaution pour lutter contre cette épidémie.

Au cours des dernières semaines, alors que le peuple iranien s’est engagé dans une lutte acharnée contre l’épidémie du coronavirus et que la sympathie internationale peut soulager ses douleurs, le gouvernement américain continue de resserrer les sanctions économiques unilatérales contre le peuple Iranien. En outre, alors que tous les pays du monde, y compris l’Iran, sont confrontés à des menaces humanitaires de propagation du Coronavirus, le gouvernement américain de Donald Trump essaye d’instrumentaliser et d’exploiter cette situation pour exercer davantage de pressions politiques sur l’Iran.

Dans cette circonstance, la communauté internationale doit, pour les raisons suivantes, condamner fortement la poursuite et l’intensification des sanctions unilatérales américaines contre la République Islamique d’Iran:

D’un point de vue juridique, cette situation a rendu difficile, pour le peuple iranien, d’avoir accès aux médicaments et aux matières et équipements médicaux et, et de bénéficier des technologies de santé et des produits pharmaceutiques, pour lutter contre le coronavirus dans les conditions où la Cour internationale de Justice a ordonné la suspension des sanctions qui entravent les activités humanitaires et violent le droit d’accès à la santé en tant que l’un des éléments primordiaux et inaliénables des droits de l’homme.

D’un point de vue moral, les sanctions Américaines ayant abusé de la situation actuelle ont exacerbé les obstacles à la santé publique en Iran. Il ne fait aucun doute que toutes les personnes dans le monde sont actuellement à bord d’un navire et que n’importe quelle partie du navire sera endommagée, d’autres passagers à bord seront également confrontés à de mêmes problèmes. Par conséquent, les États-Unis ne devraient pas moralement porter atteinte à la santé publique de l’Iran dans la situation actuelle de crise, de telle sorte que le peuple iranien soit privé de l’assistance internationale et même de subvenir à ses besoins.

Du point de vue politique, en cas de catastrophe naturelle ou lorsque la santé mondiale est menacée, les puissances internationales ne devraient pas politiser les problèmes sanitaires mais doivent lever les restrictions et les sanctions. Dans ces circonstances, les États-Unis ont créé des obstacles généralisés aux équipements médicaux en provenance d’autres pays vers l’Iran. En fait, les États-Unis ont utilisé les sanctions comme outil politique pour nuire à la santé publique des Iraniens. Les restrictions sur les transferts financiers ont effectivement empêché la livraison d’équipements médicaux et ont gravement affecté le secteur de la santé du pays. Alors que nos concitoyens meurent de la propagation du Coronavirus, Donald Trump intensifie les sanctions illégales conformément à la politique de pression maximale sur l’Iran et même appelle les principales sociétés pharmaceutiques à mettre fin à leur commerce avec l’Iran. Mark Dobowitz, président de la Fondation pour la défense de la démocratie (FDD), a conseillé l’administration de Trump sur les politiques de sanctions, exprimant implicitement sa satisfaction avec le déclenchement de Coronavirus en Iran, affirmant que ce virus avait fait quelque chose avec l’Iran que les sanctions américaines n’avaient pas fait, conduisant à l’ arrêt des exportations iraniennes.

Aujourd’hui, la sécurité est multidimensionnelle, transfrontalière et complexe, ne se limitant pas à la sécurité militaire et matérielle. Les menaces sanitaires, économiques, sociales et environnementales peuvent également déstabiliser l’arène mondiale. L’épidémie de Coronavirus, à l’ère de la mondialisation, a démontré que le monde d’aujourd’hui est un corps unique et que la durabilité de notre village planétaire dépend du rôle constructif des acteurs internationaux.
Bien que les efforts déployés par le gouvernement iranien pour lutter contre l’épidémie de Coronavirus aient été appréciée par l’Organisation mondiale de la santé, les sanctions américaines représentent un obstacle majeur à la lutte Iranienne contre cette pandémie. Cela exige la solidarité de toutes les nations éprises de la justice de soutenir l’Iran pour qu’il puisse dépasser cette période difficile.

Par Oumar Diallo

[coroVirus]

whatsapp 132
Annonces
PUBLICITÉ
VIDÉOS