Les implications religieuses du serment d’Aliou Sall – Par Mamadou Bamba NDIAYE*

Les implications religieuses du serment d’Aliou Sall – Par Mamadou Bamba NDIAYE*

Le serment dans l’islam est une manière de prendre Dieu témoin de la véracité ou non d’une accusation dont on est victime. Il peut s’agir également d’un engagement solennel, à faire ou à dire quelque chose, si les conditions précises sont réunies. Le serment dans l’islam, est souvent scindé en trois catégories. Si le serment est formulé sous forme d’un engagement pour l’avenir (Par exemple : Si tu fais ceci ou cela, je te donnerai ceci ou cela, ou je ferai ceci ou cela). Un tel serment devient contraignant pour son auteur, si les conditions requises sont réunies. Au cas où les termes du serment ne sont pas respectés, l’auteur aurait commis un péché qu’il faudrait expier par des actes clairement définis par la sharia (jeûner 2 mois successifs, affranchissement d’un certain nombre d’esclaves, nourrir un certain nombre de pauvres, etc.).

Le serment se fait au nom d’Allah ou par ses attributs (les formules les plus célèbres sont : Billâhi, Wallâhi, Tallâhi…).

L’Académie du fiqh islamique, précise que le Messager d’Allah (Psl) ou ses compagnons n’ont jamais prêté serment sur un moushaf (livre de Coran), cependant, si quelqu’un le fait dans l’intention de ne viser que les paroles d’Allah -Swt- (le contenu et non le contenant), son serment peut être considéré comme valide.

D’où le serment d’Aliou Sall est acceptable, ce qui implique qu’aucun musulman qui ne se sent pas capable de prêter serment comme lui, n’est plus autorisé, du point de vue islamique, à continuer de l’accuser des faits pour lesquels, il a prêté serment.

Il reste cependant évident, que le serment islamique n’éteint pas l’action judiciaire dans une république qui se dit laïque, comme le Sénégal. D’où le serment d’Aliou Sall, peut avoir pour effet immédiat, de mettre fin aux accusations faites par tout croyant, incapable de prêter un contre-serment. Il n’empêcherait pas cependant, la machine de la justice humaine de poursuivre son action en vue d’aboutir à un verdict sécularisé.

A mon humble avis, les Sénégalais et les Sénégalaises, devraient plutôt organiser des séances de prières collectives et des  » thiantes », pour rendre grâce à Allah (Swt) qui a bien voulu doter notre pays de ces immenses richesses, au lieu d’organiser des sit-in et des marches, chaque vendredi,

Une telle démarche, n’empêchera pas, bien entendu, d’investir la Commission d’Orientation et de Stratégie pour le pétrole et le gaz (Cos- Pétro-Gaz), désormais élargie à l’opposition et à la société civile. Elle n’empêchera, non plus, de fouiller périodiquement les rapports de l’ITIE (Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives), norme à laquelle, notre pays a adhéré. Cette attitude collective de gratitude envers le Bienfaiteur suprême (Swt), devrait nous inciter à revisiter et à vulgariser la loi sur le local content (contenu local), par laquelle, le Sénégal a décidé de procéder à une répartition inclusive des revenus du pétrole et du gaz, de manière à prendre en compte, l’ensemble des couches sociales, sans oublier les générations futures.

*Ancien ministre des Affaires religieuses
ndiabamba1949@gmail.com

7 COMMENTAIRES
  • aba

    arretez de nous pomper l’air avec ce sermon on dirait que certains n’attendaient que ce geste pour absoudre aliou sall ;mais le peuple est vigilant et ne se laissera pas divertir , on sent qu’il a ete conseillé pour agir sur la fibre religieuse des senegalais peine perdu messieurs

  • borom

    Kouy deef ay thiant dangay am environement bou bakh thi kom kom

  • borom

    Mr ndiaye loo wakh thi monument de la renaissance bii ?

  • Ousseynou Mbengue

    Ce monsieur a perdu sa crédibilité depuis sa transhumance et ses attaques rancunière contre un musulman commun lui (idrissa
    Seck) qui ont décrété son exclusion di facto de l’islam.
    Aujourd’hui ce conseiller en affaires islamique est payé pour valider cette comédie de serment.
    Arrêtes de prendre les musulmans pour des demeurés.

  • AMADOU FAII

    S’IL n’a rien à caché il doit avoir confiance en sa justice

  • Mbaye

    Des menteurs et des voleurs qui jouent avec coran sont nombreux au Sénégal

  • gainde

    Ce de la comedie pr insulter l intelligence des Senegalais nit dey fen di watt

Publiez un commentaire