PUBLICITÉ
abdou aziz seck - Les impairs de la très sauvage spéculation foncière Par Abdou Aziz Seck

Les impairs de la très sauvage spéculation foncière Par Abdou Aziz Seck

Le foncier est sans nul doute le « pétrole de la décentralisation » dans la très grande commune de Bambilor. L’absence de prospective et d’anticipation du maire devant l’exposition démographique et l’urbanisation forcenée sont autant de talons d’Achille dans la politique de l’actuel équipe municipale.

L’argent facile engrangé par le maire et sa caste de promoteurs dans leur deal tacite conforte les populations qu’a Bambilor, la décentralisation se limite aux terrassements,fruit d’une folle spéculation foncière.

Aucun plan directeur d’assainissement n’est échafaudé pour améliorer le cadre de vie. L’aménagement du territoire est le cadet des soucis du maire.Ceci est l’un des fondamentaux de ce phénomène de « rurbanisation » à pas de géant de la commune de Bambilor. La prise en compte du cadre de vie peut bel et bien se faire avec l’attache des services techniques.Il n’est point besoin d’être expert pour le savoir.Pourtant la commune regorge d’une flopée de cadres capable d’apporter de l’eau au moulin.Il suffit d’une démarche de synergie de la part du maire pour les mettre à contribution.

Cela n’est point possible.Et pour cause ! A Bambilor l’équipe municipale est grippée par le manque de vision et la gestion solitaire du maire.Faute de prendre de la hauteur l’édile patauge dans le sport favori de la spéculation foncière assisté de sa caste de promoteurs.Le foncier et le confort financier qu’il procure,reste la seule constante dans la gestion de la commune de Bambilor. Cette obsession pour le foncier a fini par anesthésier chez l’équipe municipale toute politique viable de proximité au profit des populations.

Les terrassements sauvages et irréfléchis ont transfiguré la zone et impactent négativement dans le vécu quotidien des populations.Au nom de la manne financière encaissée on ne prévoit aucun espace d’utilité publique comme les aires de jeux,lieux de culte et autres.

En mode fast track la mairie délivre aux coopératives et autres structures d’habitat leurs délibérations( histoire d’encaisser ses millions) et ignore royalement les particuliers.La désinvolture de l’équipe municipale quant à la sortie des délibérations à titre individuel dépasse l’entendement.Beaucoup de dossiers sont en souffrance à la mairie et on fait poireauter les ayant- droit.La seule raison est que ça ne génère pas autant d’argent comme les coopératives et autres sociétés immobilières.

L’exemple la plus illustratif des désagréments de cette mauvaise politique foncière est le drame des eaux pluviales à Bambilor.

Nous nous inclinons devant la mémoire des deux mômes emportés par les eaux et nous compatissons à leur douleur de leur famille.

Dans cette situation douloureuse le maire cherche à se laver à grande eau en se défaussant sur les AKYS. Cela ne le dédouane point.Les terrassement sauvages et irréfléchies en sont pour quelque chose.Aveuglés par la manne financière le maire et ses promoteurs ont obstrué en amont le passage des eaux en faisant des terrassements sur des zones non edificandi. La  boulimie foncière et financière d’une caste ont pris le dessus sur toute gestion saine et concertée pour rendre Bambilor viable et attractif.

Sous ce registre,il y’a lieu pour les conseillers de prendre leur responsabilités et d’ouvrir les yeux aux maires plutôt que de faire dans l’expectative.

Nous sommes tous redevables aux populations.Ne pas le faire c’est trahir les électeurs.Nous avons assez tiré la sonnette d’alarme.

Abdou Aziz Seck Conseiller municipal à Bambilor, Ex chef de cabinet du ministre Oumar Guèye

Abdou Aziz Seck Bambilor
Annonces

(6) commentaires

Elhadjcheikh Wade

Tout ce que mon ami Aziz a relaté est le véritable problème de la commune de Bambilor. Nous conseillers municipaux nous devons nous réunir pour faire face à cette mauvaise gestion de notre commune

Malick Diallo

Les.africains.encore.il.nont.pas.de.vision.il.cherche.qua.remplire.les.poche..un.psys.ou.les.gens.cherque.linteret.personnels…ce.pays.est.foutu..lanarchie.total..un.pas.foutu..comme.disait.senghor.lorganisation.est.methode

Pape Abdou Diaw

J ai mal quand a Bambilor le BETON remplace la VERDURE.Salutations a mon ami Aziz l itslien..

Deug

Bravo monsieur Abdou Aziz Seck vous avez parfaitement raison

Birima

Abdoul Aziz Seck est très courageux pour dénoncer ce que tous les conseillers et responsables dans la zone devrez denoncer

Bambilor

Effectivement Mr le conseiller , vous avez relaté en amont et en aval les différents maux qui guengrénent de jour en jour la malheureuse commune de bambilor dirigée par des délinquants fonciers qui n’ont aucune vision apart dilapider nos ressources