PUBLICITÉ
assemblee - Les députés à huis clos : Ousmane Sonko parle de "plénière théâtrale"

Les députés à huis clos : Ousmane Sonko parle de « plénière théâtrale »

Le leader du parti PASTEF Ousmane Sonko a révélé avoir été auditionné par le doyen des juges Samba Sall, dans l’affaire du titre 1451/R avec les 94 milliards F Cfa qu’il accuse l’ancien Dg des Domaines, d’avoir détournés. Une procédure judiciaire enclenchée, et qui doit éteindre de facto la commission d’enquête parlementaire.

La presse indésirable !

Les députés se réunissent en plénière ce vendredi 11 octobre pour examiner la proposition de loi N° 12-2019, modifiant le règlement intérieur de l’Assemblée nationale. En outre, ils vont procéder à l’audition du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur le dossier des 94 milliards F Cfa. Seulement, cette plénière va se tenir à huis clos, loin des yeux des journalistes qui n’ont pas cette fois-ci, accès à l’hémicycle.

Une affaire judiciaire…

Selon Ousmane Sonko, « à partir du moment où la justice s’est saisie du dossier, l’audition du rapport de la commission d’enquête parlementaire sera nulle et non avenue ». Le chef de file des Patriotes a d’ailleurs laissé croire qu’il fait toujours l’objet d’un acharnement de la part du pouvoir. Ce, après avoir rappelé qu’il ne répondrait à aucune convocation venant de cette commission d’enquête parlementaire. Parce que dit-il, « ce dossier que les partisans du régime veulent politiser, est plutôt judiciaire. Et dès lors qu’une procédure judiciaire est enclenchée, la commission d’enquête parlementaire s’éteint ipso facto ».

Plan de liquidation

Selon lui « cette mascarade qui se passe à l’Assemblée nationale depuis longtemps, et qui devait aboutir à la lecture dudit rapport en plénière, doit s’arrêter immédiatement ». Et Sonko d’aller plus loin, en anticipant sur le supposé plan de liquidation ourdi par les tenants du pouvoir, contre lui. A l’en croire « l’Etat cherche à m’incriminer sur 5 éléments qui seront de fausses accusations.

Les probables « chefs d’accusation »

Il s’agit notamment pour Sonko de « la diffamation, la diffusion de fausses nouvelles, les dénonciations calomnieuses, le trouble à l’ordre public et l’attentat à la sûreté de l’Etat ». Le dernier aspect qui apparaît comme un gros « piège » contre lui, c’est la production de preuves pour étayer ses accusations contre Mamadou Mamour Diallo. « Si je sors mes preuves, ils vont parler de recel de documents, mais c’est déjà peine perdue », a-t-il dit.

Assemblée Justice
whatsapp 167
Annonces

(11) commentaires

Ndiobo Sow Saakal

Vive PASTEF. Le temps des suceurs de sang du peuple sont comptes.

Fanta Ngom

Menteur tu n’as aucune preuve ne soit pas idiot et croire que le peuple est idiot tu dis détenir des preuves on veut la vérité où tu séjourné à reubbess petit jouet des mauvais perdants

Malick Diallo

Cest gens la ils font du cinema lafricains est erretard pauvre afrique le general degaul lavait dit il savait que lafricains nest pas bien preprarer pour son independance cest afrique est male partie nos dirigeans non pas de civisme ces tous des profitards lafricains aime trop le pouvoire de 1960 a maintenant ya combien qui sont enrrechie illicitement dans ce pas il sont detruis le transport fairrovierre tous ce que les blancs nous ont laisser ont nas tout detruis zeros a la base trop de voleur trop de corruption es riches toujour riche les pauvres toujour pauvres francement le senegal sest regresser les plus riche cest les politiciens les hauts fonctionnaire est les marabouts le reste cest la pauvreter extreme pas dorganisation dans nos pays comme disait senghor lorganisation est methode macky tu ma vraiment desu mes demain la tombe inchalla

Beug+Sama+Rew

Vive Sonko Fanta ne vous fachez pas deug mo nekh rek Sonko est le bb monstre de la politique

    Soir

    sonko son insolence va le perdre

Oko

son insolence est suicidaire sonko

Oussou

Il se croyait plus malin que nous tous, en nous balançant des contre-vérités à dormir debout. Il s’est fait piégé par lui à cause de son arrogance et de son impolitesse. C’est lui qui a demandé à être reçu par le juge et non le contraire. Il essaie de faire croire aux sénégalais que l’Assemblée nationale n’a plus le droit de tenir une plénière , du fait qu’il a été reçu par le juge à sa demande. Non Mr Sonkomaniak, vous avez tout faux… vous allez rendre des comptes tôt ou tard.

Alioune Toure

L,assemblée nationale devenue: grand theatre

Moussa Mbaye

C’est inévitable pour un voleur comme toi la prison sauf un suside

Beug Omar Pene Balla Gaye2 Wally Seck

Lima lere ba lere modi mamour diallo nio bok bene quartier cogne louga meusoule dioupe si bimou neké khalé ba legui ni sathie petax fene thiogou leki keur diambour weur di macro lek khalissou JA equipe nawetane kokou meunou mako wedile data si aduna nek sathie la yaro

Sekou Diatta

ceux qui mettent tu les connais très bien mais pas Sonko

Publier un commentaire