Annonces
Annonces
» » » Les chirurgiens sont ‘’très mal...

Les chirurgiens sont ‘’très mal répartis’’ dans le pays, selon un spécialiste

Le Sénégal dispose de  »ressources humaines suffisantes » dans le domaine de la chirurgie ou des spécialités chirurgicales, mais le personnel est ‘’très mal réparti’’ à l’intérieur du pays avec une ‘’grande concentration’’ à Dakar, a souligné, mercredi à Dakar, le professeur Babacar Diao, directeur de l’Ecole de santé militaire.

‘’Nous avons suffisamment de ressources humaines dans le domaine de la chirurgie et des spécialités chirurgicales au Sénégal, mais il y a une mauvaise répartition des spécialistes à l’intérieur du pays’’, a expliqué M. Diao, par ailleurs chirurgien-urologue. Il s’exprimait en marge de la cérémonie d’ouverture des 29èmes journées annuelles de chirurgie et spécialités chirurgicales de la Faculté de médecine et d’odontologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

Ces journées dont il est le président du comité d’organisation portent sur le thème: « La chirurgie aux âges extrêmes ». Des chercheurs, enseignants, praticiens et apprenants se rencontrent pour communiquer et partager les expériences acquises, mais aussi les résultats de leurs travaux scientifiques pour une meilleure prise en charge des patients et la formation des étudiants. ‘’Beaucoup de collègues chirurgiens n’acceptent pas d’aller dans les régions, parce qu’ils ont des difficultés à pratiquer correctement leur métier à cause de l’équipement obsolète qu’ils trouvent à l’intérieur du pays’’, a-t-il confié, dans un entretien avec l’APS.

Le professeur Babacar Diao a relevé ‘’une grande concentration des spécialistes à Dakar, parce qu’il manque souvent de consommables chirurgicaux dans certaines régions du pays’’. ‘’Il y a tellement ce souci de bien faire au point que les autres n’osent pas aller dans les régions par peur de se retrouver dans des situations chirurgicales difficiles du fait d’un défaut d’équipements’’, a-t-il avancé pour justifier l’absence de spécialistes en chirurgie dans certaines parties du pays. ‘’Notre rôle ce n’est pas seulement d’opérer quelqu’un et de le laisser dormir, mais notre véritable rôle c’est comment soigner sans faire de dégâts. Cela nécessite beaucoup de précautions et d’équipements adéquats’’, a-t-il poursuivi.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL