PUBLICITÉ

Le véritable « Sargal », c’est de tenir les promesses*

La Cour  constitutionnelle a consacré les résultats. Allah Le tout puissant a manifesté sa volonté à travers le choix souverain des électeurs. Nous félicitons le Président de la République, son Excellence, monsieur Macky Sall,  qui a obtenu le soutien significatif de 58,26% des Sénégalais avec un taux de participation remarquable de presque 67%. Nous lui souhaitons le meilleur des succès dans l’intérêt de tous les Sénégalais. Nous le félicitons aussi pour son discours rassembleur du 6 mars 2019, alors qu’il a appelé les Sénégalais au dialogue, avec un mot  de respect  à l’endroit des Présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade.

Cette participation massive des Sénégalais au scrutin est la preuve tangible que le peuple n’est pas cynique face à la chose politique et qu’il en comprend la portée pour son présent et son avenir. Le peuple comprend de plus en plus que l’indifférence devant le fait politique serait un renoncement à un droit fondamental et qu’il validerait lui même sa mise en otage par les professionnels de la politique.

Durant la campagne présidentielle, les candidats ont rendu visite aux chefs religieux. Les principaux chefs religieux, les leaders religieux médiatiques, des imams et des ulémas se sont exprimés. Certains ont été partisans, d’autres neutres. Certains ont parlé au nom d’un collectif, d’autres en leurs noms propres. Certains ont été critiqués, d’autres non.

Ce qu’il faut souligner cependant, c’est que les voix des leaders religieux ne cesseront jamais de s’exprimer publiquement. L’islam est porteur de valeurs morales et sociales qui peuvent influencer le comportement éthique et politique des dirigeants. La paix, la justice sociale, la bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté, la liberté d’expression, la solidarité sont des valeurs que le leader religieux qui est aussi un citoyen souhaite promouvoir dans la société. La parole de l’islam ne peut alors être absente lors des grands moments de débats dans notre pays.

Nous entendons ici et là parler d’ activités de SARGAL, c’est à dire de mobilisations de reconnaissance à l’endroit des militants. Le Président vient de le faire savoir : dorénavant, il n y a plus d’électeurs mais des citoyens qui appartiennent à un seul camp: le camp du travail et de la concertation pour l’émergence.

Le meilleur SARGAL que l’on peut faire   à la population, c’est l’engagement à respecter les promesses tenues lors des visites de proximité dans les quartiers, dans les maisons. Le respect des promesses et la disponibilité des leaders comme ils l’ont été alors qu’ils sollicitaient l’appui des citoyens, voilà le vrai SARGAL. Le temps du folklore a fait son temps. C’est le temps de l’action.


*Imam Tahirou Fall, Guendel, Rufisque 

(9) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
Diona

Je souhaite au président Macky Sall une bonne chance et mes félicitations pour sa réelection

ousman

J »ai confiance en son excellence Macky Sall pour ce nouveau mandat !

karima

Le Sénégal est entre de bonnes mains ,son bilan parle pour lui

redouane diop

Il est maintenant temps que l’opposition accepte sa défaite , nous peuple sénégalais avons faits nnotre choix

Ushuu

Inhsallah il va amenee le Senegal loin ; + grand puisance d Afrik

philomene

Macky est apprécié par la majorité des leader religieux sénégalais , et ce n’est pas un hasard il a su gouverner le pays en maintenant des valeurs morales et ethiques digne des traités religieux

samba

Oui tu avais promis 1 million de emploi pour les jeune 🧒 n’ai oublié pas

kA

vous les politiciens professionnels vous respectez personne
Ce que vous intéresse c’est vous compte bancaire

Publier un commentaire