PUBLICITÉ

Le Préfet de Birkilane fait emprisonner pendant 15 jours un ado de 17 ans, au motif qu’il “sort” avec sa fille…

L’idylle entre un conducteur de « Jakarta » de 17 ans et la fille du Préfet de Birkilane s’est estompée de la façon la plus radicale qui soit.

Amadou Lamine Guissé, le préfet de cette contrée qui n’agréait pas cette relation a fait mettre « au frais » le jeune pendant 15 longs jours sans motif valable.

En effet, selon les informations en notre possession, le jeune homme qui se trouvait avec ses collègues de travail sur la route nationale à vaquer à ses occupations, se fera appréhender par le commandant de brigade de la Gendarmerie sans raison valable.

C’est ainsi que conduit au poste vers 18 heures, le jeune de 17 ans ne pourra avertir ses parents que le lendemain à 11 heures du matin. Il a en outre été placé sous mandat de dépôt pour détournement de mineur sans relation sexuelle et conduit au camp pénal de Kaolack (sans jugement) où il a purgé une peine de 15 jours.

Selon toujours la même source, les détracteurs du jeune garçon ont voulu corser son dossier en falsifiant le dossier de la jeune fille et modifiant son vrai âge en le ramenant à 14.

Le jeune homme aurait été finalement libéré en fin de compte, pour insuffisance de preuves, mais sa famille continue de crier « à l’abus de pouvoir.»

dakaractu

0
Annonces
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
  • 109302000_3676688459027745_8773345040271013762_n
    15:54 - 12/07/2020 “Djiouma 1 giga”: Les jeunes de l’Unité 10 recadrent Niang Kharagne Lô…
  • Juge-Téliko 15:49 - 12/07/2020 Supposé terrains aux magistrats, Souleymane Téliko corrige Thierno Alassane Sall
  • boucounta vs macky 15:34 - 12/07/2020 Le président Macky Sall n’a pas droit à un troisième mandat, selon Me Boucounta Diallo
  • 921465_10156652138130652_6139048254442625083_o-696×485 15:15 - 12/07/2020 Mouhamadou Araby Niass: “Certains politiciens infestent la place publique de contre-valeurs”