PUBLICITÉ

Le Ministère des Transports aériens annonce le rapatriement de 24 sénégalais bloqués en France, ce mardi

Les Sénégalais qui étaient bloqués en France à cause du Covid-19, seront tous rapatriés au pays, à partir de ce mardi 12 mai 2020. Ils seront embarqués par les compagnies Air France et Air Sénégal, renseigne un communiqué disponible sur le compte twetter du ministre Alioune Sarr, ministre du Tourisme et des transports aériens.

“Sur instruction de Son Excellence , le président de la République, Macky Sall, des dispositions ont été prises pour procéder ce mardi 12 mai au rapatriement de 24 sénégalais par la compagnie de Air France”, a fait savoir le communiqué parcourue par senego.

Le même communiqué précise ce qui suit : “Ces compatriotes vont regagner leur pays, conformément aux accords aériens signés entre le Sénégal et la France”. “Dans ce cadre, les ministères du Tourisme et des transports aériens, des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieurs et de la santé et de l’action sociale, ont travaillé en parfaite intelligence sur ce dossier, eu égard à la riposte apportée à la pandémie du covid-19”, a renchéri le communiqué.

Le ministère ne manquera pas de préciser que cette mesure ne concernera pas que la France car, “d’ici le 18 juin, les Sénégalais établis en Europe et qui veulent rentrer au bercail, profiteront de ces différents vols de rapatriement d’étrangers pour regagner leur pays que ce soit par Air Sénégal ou par Air France, selon un planning” que vous trouverez en bas du doucement ci-dessous :

Le tweet du ministre Alioune Sarr

 

Annonces

(3) commentaires

  • Thieuylii

    Ces communiqués et informations ne relève-t-il pas de la compétence du Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur ? La décision de rapatriement de Sénégalais lui revient ! N’est-ce pas une façon de faire la guerre à Amadou Bâ ? Attention, soyons gentlemen !

  • Diop

    Ça veut simplement dire ouvrir les aéroports pour Air France ?? qui a commencé à décoller depuis hier 11 mai.
    Le Sénégal risque une deuxième vague si on allège certaines mesures après le discours du président

  • Ass

    Et les ressortissants bloqués dans les pays africains ? Cessons de faire la mauvaise discrimination.