Le Comité de suivi refuse toute tentative d’étouffement de la « Diackfamilygate »

Après avoir constaté qu’en répondant aux questions d’actualités des députés ce jeudi, Mahammad Boun Abdallah Dionne a affirmé dans l’affaire Lamine Diack (mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé par la justice française) que « le président de la République Macky Sall n’est mêlé en aucun cas dans cette affaire et que l’État du Sénégal ne va pas extrader Pape Massata Diack », le Comité de suivi fait deux précisions.

D’abord, « que seule l’ouverture d’une information judiciaire peut nous édifier sur les principaux bénéficiaires de cet argent sale et non une simple déclaration sur honneur comme l’a fait le Premier ministre ». Ensuite, « exige à l’Etat dès lors qu’il refuse d’extrader Papa Massata Diack l’ouverture d’une information judiciaire dans les meilleurs délais qui d’ailleurs devient un impératif conformément à l’article 60 de la convention judiciaire entre le Sénégal et la France de 1974 ».

« Le Comité de suivi refusera toute tentative d’étouffement de cette affaire, mais également toute tentative tendant à protéger M. Papa Massata Diack. Car on n’aimerait pas que l’opinion internationale soupçonne l’Etat du Sénégal de complicité », ajoute le Coordinateur Babacar Ba.

1 COMMENTAIRE
  • moussa diop

    MAIS, ATTENDEZ, NOUS SOMMES AU PAYS DE LA CREI. NE PAS EXTRADER PAPE MASSATA DIACK EST UN RECEL DE MALFAITEUR.

Publiez un commentaire