PUBLICITÉ

La CTNMI réclame une loi pour protéger les guides religieux (Senego TV)

Les confréries religieuses du Sénégal, réunies autour de Taxawu Donoy Magum Islam (CTNMI) ont tenu leur première conférence de presse, ce mardi 20 août, pour annoncer des mesures  contre le phénomène d’insultes aux guides religieux. 

Naissance de la CTNMI…

Le phénomène d’insultes aux guides religieux a fait réagir les confréries religieuses du Sénégal. Ainsi, une convergence nommée Taxawu Donoy Magum Islam a été portée sur les fonts baptismaux, ce dimanche 18 août 2019 à Dakar. Elle entend s’étendre aux 14 régions du Sénégal, en y implantant progressivement des cellules locales.

Les Associations religieuses…

Cette initiative  a déjà enregistré l’adhésion de plusieurs associations à vocation religieuse et socioculturelle. Parmi lesquelles, le Rassemblement  des familles de religieux, l’Association Islamique pour servir le soufisme (AIS), l’Ong Islamique Jamra, le Forum Islamique pour la paix, l’Ong Darul Khourane wal Ikhsane, l’Association Jamma’atoul Inshana etc

Les confréries religieuses

Les familles religieuses de Ndiassane, Thiénéba, Médina Baye, Layène,  famille Omarienne, Touba et Tivaouane ont toutes, des représentants dans la convergence Taxawu Ndonoy Magum L’islam.  Ils invitent l’Etat « à ne pas laisser se perpétuer impunément de telles dérives, susceptibles d’engendrer des répliques déplorables. « .

Leur revendication

Pour eux, l’urgence est de prendre sans délais des mesures législatives coercitives, avant que le Rubicon ne soit franchi.  « Car les croyants ne sont pas tous censés avoir la même capacité de sang-froid, face aux irrévérencieux, qui les agressent  dans leurs convictions religieuses. » 

La convergence annonce une marche, autorisée par le préfet de Dakar, Alioune Badara Samb,  ce vendredi 23 août après la prière de 14 heures. Elle partira de la grande Mosquée et se terminera à la place de l’Obélisque.

Ctnmi Guides Religieux
whatsapp 134
Annonces

(9) commentaires

Baba 99

Cela ressemble plutôt à une coalition de dynasties prédateurs qui craignent pour leurs intérêts. Yeena mouss waay. Ay nandité ngueen. C’est tout.

Deukk

Il y as de lois quo peut proteger les familles religieuse a l’heure de l’internet et des reseaux sociaux. Les familles religieuse nio wara kham sene place. Bou doukke si politique nitt yi wakh la.

Lephot

Deuk toi tu ne connais rien de la politique penses-tu que la politique est interdit aux religieux

Lephot

Deuk toi tu ne connais rien de la politique penses-tu que la politique est interdit aux religieux

Demba Seide

Bonjour les petits fils de nos guide religieux ce sans menancer c est pas par ce que Mon père ètait medcin moi aussi Je suis mèdcin

Batman

Les histoires de tariqa ne sont pas propre a la culture senegalaise. C’est une sous culture arabe qu’on a intégrer a notre culture. Le Sénégal doit dabord être Sénégalais . Et il n’y a pas que des musulmans au Sénégal et aujourd’hui ces gens on un programme bien précis profiter de n’importe quel occasion pour installer régime a tendance islamiste

Cocc Ndiaye

il fau que l’état fait très attention a ces gens , qui insultent les tarikhas et aussi qui protège les tarikhas ils sont même: leurs idées le Sénégal ne se bénéficiera jamais, ci kamb lagnuy dougal

Alioune Badara Ndiaye

Normalement un guide religieux n’a besoin de la protection de personnes sauf allah le tous puissant

Bill

vas te faire foutre .le Sénégal n’est pas une république islamique. les sengalais en ont marre d’etre exploites par des nafekhes

Publier un commentaire