PUBLICITÉ

Khalifa Sall dénonce « l’instrumentalisation, par Aminata Touré et son parti, des moyens et services de l’Etat, à des fins politiciennes »

Instrumentalisation, Khalifa Sall, Mimi, Moyens de l'Etat
Khalifa Sall dénonce « l’instrumentalisation, par Aminata Touré et son parti, des moyens et services de l’Etat, à des fins politiciennes »

La machine judiciaire a apparemment fini de s’emballer dans le cadre de l’affaire dite de Grand-Yoff, qui oppose le camp de Mimi Touré à celui de Khalifa Sall. La coalition Taxawu Dakar a pondu un communiqué pour dénoncer «l’instrumentalisation, par Madame le Premier ministre Aminata Touré et son parti, des moyens et services de l’Etat, à des fins politiciennes».

Mais également pour dénoncer la stratégie d’intimidation et de provocation qui consiste à la mise en place de «plans» par Aminata Touré et son camp pour perturber le processus électoral en cours. «La coalition Taxawu Dakar tient à rappeler à Madame Aminata Touré qu’il est inadmissible qu’elle confonde son rôle de Premier Ministre et son rôle de candidate à l’élection locale», ont commencé par écrire les signataires du communiqué.

Avant d’accuser : «non contente de mobiliser les éléments de la police nationale dans tous ses déplacements politiques, elle cherche désormais à faire de cette force publique un instrument de terreur à la solde d’un groupe. Ce qui est injuste, non conforme à la loi, donc illégal et illégitime ». La coalition Taxawu Dakar informe qu’elle fera face à l’injustice et rappelle d’ailleurs que «la police est instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière d’une personne ou d’un groupe»

Annonces
Annonces

Publier un commentaire