PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
elh ibrahimma mboup - Jeunesse au pouvoir peint un tableau noir de la situation du Sénégal

Jeunesse au pouvoir peint un tableau noir de la situation du Sénégal

Le mouvement indépendant Jeunesse au pouvoir (Jap) est sur les starting-blocs en perspective de 2019. Face à la presse, le président El Hadji Mansour Mboup et Cie s’engagent pour le redressement et la reconstruction du Sénégal.

Le mouvement indépendant Jeunesse au pouvoir a été lancé ce samedi à Dakar. Occasion pour ses leaders de peindre un tableau noir de la situation du Sénégal.

«Le temps des longs discours et des vaines promesses est révolu, car tout a été déjà dit. L’amateurisme d’Etat et le manque de perspectives sérieuses ont atteint leur comble, vouant tout un peuple à la désillusion et au désarroi. Crises économique, éducative, sanitaire, sécuritaire, environnementale et des valeurs aggravées par une corruption pandémique à toutes les échelles de notre société», lit-on dans la déclaration liminaire.

Et face à cette situation alarmante, poursuit M. Mboup, l’heure est à l’union sacrée entre patriotes émus et indignés par ce Sénégal qui s’effondre et devenu méconnaissable.

Aussi invite-t-il les Sénégalais à s’engager pour le redressement et la reconstruction nationale. Et à adhérer à «un projet novateur, perspective 2050, voie d’un développement harmonieux et durable pour le Sénégal moderne et prospère de demain».

Aujourd’hui, préconise le mouvement Indépendant jeunesse au pouvoir , «la prise du pouvoir par le peuple en 2019 est un préalable indispensable si nous aspirons aux idéaux de paix, de liberté et de prospérité. Moraliser et assainir la sphère politique, sécuriser et rationnaliser la gestion des ressources publiques s’avèrent les préalables incontournables à tout processus de refondation et de développent».

Entre autres, mentionne M. Mboup, «construire le Sénégal de demain passera nécessairement par la réécriture d’une constitution nouvelle et souveraine s’inspirant de notre histoire authentique et ancrée dans nos croyances et nos valeurs propres».

Dans la refondation d’un destin nouveau pour le Sénégal, les camarades de El Hadji Mansour Mboup s’engagent à réduire la taille de notre gouvernement à une quinzaine de ministères et à redessiner une nouvelle carte du Sénégal réduite à sept régions.

Jap Jeunesses
whatsapp 149
Annonces

Un commentaire

Nicolas Pontarec

Mais les jeunes ne votent jamais.Après ils crient sur les toits qu’ils n’ont pas d’emploi

Publier un commentaire