Annonces
Publicité
» » » » » [Jeunesse et Entrepreneuriat] – Quitter une...

[Jeunesse et Entrepreneuriat] – Quitter une entreprise pour créer sa propre structure, voici l’exemple nourrissant de Rama Diaw

  • Ankou Sodjago Ankou Sodjago

Diplômée des Universités du Sénégal, Ramatoulaye Diaw a vite choisi son chemin. Un chemin pas du tout évident dès le début. Adjaratou Ramatoulaye Diaw, 30 ans, vit à Dakar et évolue désormais dans le secteur de la Restauration. Une entreprise qu’elle a lancé en  2015 après « des années d’hésitation ». Après un Bac+2 en  Commercial international, elle a fait un petit passage dans une entreprise de la place, comme pour répondre à l’appel de son destin, Ramatoulaye Diaw se lance dans sa propre entreprise : Délice Traiteur SN.  Rencontrée à la Cite Soprim Extension Parcelles Assainies, Mme Diaw, communément appelée Rama, a accepté nous livrer son secrets. Entretien…

 

Si vous deviez définir en quelques mots la finalité de  votre entreprise ?

Délice Traiteur SN est une entreprise spécialisée dans la restauration. Nos prestations s’étalent sur plusieurs volets, nous réalisons des mets sucrés et salés pour les particuliers et pour les entreprises et autres organisateurs de grands évènements. Au-delà de ces mets adaptés pour les cocktails et autres réceptions, nous proposons aussi des plats sénégalais pour des déjeuners en entreprise avec toujours une possibilité de livraison.

Comment vous est-il venu l’idée de créer votre propre structure ?

Depuis toute petite, j’ai été toujours entreprenante et en un moment de ma vie, je me suis dit qu’il fallait que je fasse vraiment quelque chose que j’aime. Ma passion pour la restauration a pris le dessus sur toutes mes autres activités et j’ai décidé de poursuivre cette passion en créant Délice Traiteur SN.

Dans votre parcours, il vous est arrivé de démissionner de votre boulot pour vous consacrer à votre propre emploi. Racontez-nous comment cela s’est passé et les différentes critiques de votre entourage.

En fait, je ne peux l’appeler démission mais marquer une pause pour créer son propre business et au moment de cette pause j’ai préféré aller au Maroc et c’est là que tout est venu. Au début c’était très difficile car certaines personnes de mon entourage disaient «Dinagu ba paré di diaye beignets ak fataya » ! (…sourire) Mais, je me réjouis de mon initiative car maintenant je peux dire alhamdouliliah –Dieu merci-.

Quelles sont vos responsabilités en tant que propriétaire d’un restaurant ?

Ma responsabilité en tant responsable de Délice traiteur sn c’est tout d’abord la qualité et l’accessibilité. C’est à dire faire de telle sorte que même une personne avec un budget limité puisse avoir accès à des services de traiteurs. Evidemment, ceci a un prix, je me dois de veiller à la qualité du personnel avec la rémunération qui va avec.

Quels produits offrez-vous, et quelles sont leurs particularités ?

Prestation de service. Déjà on fait des livraisons à domicile sur commande ce qui veut dire que nous vendons, des repas chauds. En particulier, nous proposons, des plateaux salés, sucrés, de la pâtisserie, des jus naturels, etc.

Délice Traiteur Sn propose des produits frais. Comment vous-en procurez-vous ?

On arrive à proposer des produits frais, grâce à des partenaires privilégiés et bien choisi aussi bien pour l’approvisionnement que pour la livraison.

En tant qu’entrepreneure, quelles difficultés rencontrez-vous et comment avez-vous réussi à les surmonter ?

En tant que jeune, on n’a pas toujours accès à certains marchés. On préfère les confier à des entreprises bien connues. Du coup, ce que je fais, c’est de me faire un réseau alternatif composé de clients particuliers qui pourront se transformer en clients professionnels.

Dans la recherche de partenaires et collaborateurs, sentez-vous plus de difficultés parce que vous êtes une femme ?
Sur ce plan je peux dire que je n’ai pas de problème car la plupart du temps mes collaborateurs viennent chez délice Traiteur SN par recommandation. Et même en cas de contact direct, il n’y a pas de problèmes notables.

Quels sont les outils que vous utilisez pour communiquer et rester en contact avec vos clients ?

Mes moyens de communication sont tout simplement les réseaux sociaux car de nos jours les gens sont plus fréquents sur l’Internet.

Quels conseils donnez-vous aux jeunes entrepreneurs qui souhaitent se lancer dans la restauration ?
Il faut juste oser, avoir la tête sur les épaules et surtout être patient.

coup de cœur

Quand j’arrive à surmonter certains obstacles de vie avec sérénité. Aussi recevoir des remerciements et encouragement d’un client satisfait me vont droit au cœur car c’est toujours l’objectif de mon travail

coup de gueule

Quand un client passe sa commande et au moment de la livraison, il ne décroche plus son téléphone pour les dernières formalités.

En tant qu’une mère de famille divorcée, comment arrivez-vous à gérer la famille et le boulot

J’arrive à faire de mon mieux pour être à l’écoute des besoins de mon enfant. En tant qu’une mère de famille divorcée dans l’avenir mon souhait est d’avoir un mari compréhensif et qui me soutiendra dans mon travail.

Je remercie le bon Dieu ainsi que mes parents mes grandes sœurs, grands frères et mes amis bloggeurs. Mention spéciale à a clientèle qui s’est fidélisée et qui me soutient et à l’équipe de Délice Traiteur SN qui ne rechigne pas à la tâche. Merci à toute l’équipe de Senego.

Par Ankou Sodjago ([email protected])

Annonces
Annonces

5 commentaires

  • MAMADOU LAMINE THIAM
    13/08/2017 17:41

    Felicitation Rama. Beaucoup de reussite dans ce projet.

  • abi tounkara
    13/08/2017 17:49

    Tchi kaw tchi kanam li ngay defar nekh na seel na tei nieup nga fi nekal

  • Thier
    13/08/2017 23:40

    Franchement, tu forces estime et admiration. Am nga fouleu ak ngueum nguem. Je te respecte pour ça . Courage.

  • Thier – Client
    13/08/2017 23:46

    L’avenir appartient à ceux qui ont un noble idéal et qui ont un droit chemin. Je te compte parmi ceux-là. Tu forces estime et admiration par ton professionnalisme et tes ambitions raisonnables et Ô combien structurées. Bon courage Mme.

  • lahat+diop
    14/08/2017 01:22

    bon courage exemple a suivre

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *