PUBLICITÉ

Italie : Victime de racisme, un footballeur sénégalais quitte la pelouse

Victime d’insultes racistes, un footballeur sénégalais décide de quitte le terrain. Cette scène horrible a aussi révolté ses coéquipiers, de même que ses adversaires qui l’ont suivi dans les vestiaires. « Mes compagnons et mes adversaires m’ont embrassé. »

J’en avais vraiment marre d’être insulté

Saidou Omar Daffé, 38 ans, sénégalais d’origine, citoyen italien et de Parme d’adoption, a été victime samedi dernier, d’injures racistes. Le match opposait Bagnolese à Agazzanese, des équipes d’excellence. A quatre reprises, un spectateur s’est approché des buts de l’équipe visiteuse défendue par Saidou, le gardien de but et l’a insulté en prenant soin d’être entendu par tous : « Negro di m… ».

Outré, le gardien sénégalais quitte le terrain pour les vestiaires. « J’en avais vraiment marre d’être insulté, je n’en pouvais plus. Alors je suis parti. Je suis un gars serein, j’ai préféré ne pas lui répondre « , dit-il à Corriere.it, relayé mardi par Senego.

Ses coéquipiers et ses adversaires solidaires

Saidou ne s’en rend pas compte, mais lorsqu’il quitte le terrain, l’arbitre sort le carton rouge et l’expulse. « Il aurait pu interrompre le jeu, au lieu de m’expulser. Ces insultes ont été entendues par tous distinctement. Mais le jeu s’arrête peu après. L’équipe de l’Agazzanese, en solidarité avec Saidou, a également quitté le terrain. Peu de temps après, les joueurs bagnols sont entrés dans les vestiaires, en serrant la main du gardien de but adverse. « Ils se sont excusés pour les paroles du spectateur, qui n’a rien à voir avec ça ».

Ses enfants interdits de stade

« Dans les gradins, j’entends souvent ces insultes. J’ai deux enfants de 11 et 2 ans et j’ai décidé de ne plus les emmener avec moi au stade. C’est trop dangereux qu’ils voient ces scènes horribles ».

Carte d’identité : Saidou Omar Daffé joueur et bon samaritain

Après une expérience de 16 ans sur les pelouses, de la troisième catégorie à la série D, Saidou Omar Daffé, 38 ans, moniteur FIGC, est devenu entraîneur fédéral. « Ce dont je suis très fier », se glorifie-t-il. En effet, Daffé enseigne le football aux adolescents inscrits au centre FIGC à Parme.

De plus, président d’une association bénévole appelée « Calcio dilettanti solidarietà », Saidou organise des matchs de football pour collecter des fonds et du matériel qu’il destine à son Sénégal natal qu’il a quitté il y a 17 ans.

Insultes Saidou Omar Daffé
whatsapp 575
Annonces

(3) commentaires

Abdouazize Kamara Id

Toubabe yie ayie dome hare dege la niou me yalla molene epehe doole yalla bahe na

Mamadou Bakhayokho

Je trouve ça n’importent quoi c’est gens d’être raciste tu as bien fait de n’a pas répondre joué ton foot simplement faut pas les écouter ton président de football fera mieux de clamer affaire bon courage fiston qu’allah te bénisse amine yarabi

Tall

Les italiens st plus racistes en Europe ils st mauvais

Publier un commentaire