PUBLICITÉ
Idrissa Diop Time for africa

Idrissa Diop, artiste: « Les Africains ne doivent plus laisser les gens décider pour eux »

Le come-back de Idrissa Diop ! Près d’une dizaine d’années sans sortie mondiale, l’auteur compositeur sénégalais fait son retour sur la scène musicale avec « Time For Africa ». Un album de 16 titres qui est, selon lui, un cri fort à la prise de conscience des valeurs, des vertus et de la richesse de l’Afrique. 

Face à la presse ce lundi 20 janvier, Idrissa Diop a fait savoir que les Africains ne doivent plus laisser les gens décider pour eux. « L’Afrique aux Africains. Je pense que nos problèmes, nos richesses, nos cultures, et notre avenir doivent être discutés entre Africains. On ne doit plus décider à notre place. C’est cela « Time For Africa », a laissé entendre l’artiste sénégalais au micro de Senego.

L’auteur du célèbre titre « Nobel » d’ajouter devant les journalistes: « il est temps qu’on éveille la conscience de nos dirigeants africains, qu’ils prennent conscience de ce qu’on a en Afrique. Les Africains  appartiennent, aujourd’hui, à l’élite. (…) Les artistes ont la possibilité de faire véhiculer plusieurs messages à travers le monde ».

Revenant sur son album, Idrissa Diop confie avoir travaillé pendant 3 ans sur le produit. « J’ai sorti plusieurs albums sur le plan national mais celui ci, j’y ai travaillé pendant 3 ans et demi, pour aussi pouvoir le sortir sur le plan international. Cela fait 10 ans que je n’ai pas sorti d’album international », a-t-il reconnu.

A part le titre éponyme dudit produit, on retrouve d’autres sons comme « Ali » où il rend hommage à la légende de la boxe mondiale, Mohamed Ali ou « Xadim » son guide spirituel, Joe Ouakam ou encore les « Tire ailleurs ».

Africains Idrissa Diop
whatsapp 107
Annonces

(2) commentaires

Daouda Diallo

Daouda

Malick Diallo

je daccord avec vous les africains doivent reconaire leur valeurs sans lafrique leurope ne vie tous ressource vien de lafrique ces le berceaux de lhumanite mes cest nos dirigeants son faible il seras tres difficile de sortire cette pauvre afrique dans le trop parce que nos dirigeants sont faible il aiment trop le pouvoire epuis ces des gens qui ne dit pas la verite a leur peuple ces la dignete qui leur manque personne ne parle a mois que ce sont seulemenit les flateur comme les griots qui parle les gens indigne comme les brima ndiaye est les genre de madiur mbaye comme ont dit tous flateurs depend de celui qui lecoute larfrque il fauddra quont change de mentalitenos presidents ecoute leur peuples

Publier un commentaire