Hypertension artérielle, un criminel à l’affût

Donnant rendez-vous aux populations de Gueule tapée-Fass-Colobane en cette Journée mondiale de l’hypertension artérielle (Hta), le District sud de Dakar, en compagnie de ses partenaires, a rappelé ce mercredi, que la prévalence de l’Hta, estimée à environ 30% au Sénégal, augmente avec l’âge.

Annonces

Des chiffres qui font froid dans le dos, selon les spécialistes qui parlent d’un ravageur tueur de l’ombre. Dr Jacques Ndour rappelle que le problème de fond avec cette maladie, c’est qu’elle est asymptomatique, elle se manifeste par une complication et occasionne la survenue de l’Acci­dent vasculaire cérébral (Avc), dont elle est d’ailleurs l’une des principales causes au Sénégal. L’hypertension peut aussi se compliquer et aboutir à une insuffisance cardiaque ou rénale. Dans les trois cas, la prise en charge est assez coûteuse et souvent se termine par le décès du patient.

M. Djiby Diallo, sous-préfet de Dakar-plateau, motive Badiéniou gox, relais communautaires, comités de développement sanitaires, Ndayou Daara, Imams et autres acteurs communautaires, à mieux sensibiliser les populations sur comment éviter la maladie.

Consommation de fruits et légumes, activité physique et régulière, bon sommeil (huit heures par jour) sont conseillés. Les aliments trop salés, trop sucrés et la consommation d’alcool sont à éviter. De même, le tabac, puissant facteur de risque cardio-vasculaire, est vivement déconseillé.

Annonces

Publier un commentaire