harcèlement sexuel et diffusion de photos obscènes sur facebook: L’animateur A.T.S. risque 2 ans de prison

harcèlement sexuel et diffusion de photos obscènes sur facebook: L’animateur A.T.S. risque 2 ans de prison

Deux ans de prison. C’est la peine que risque l’animateur de radio Amadou Télémac Cissé. Il est trempé dans une affaire de harcèlement sexuel qui risque de ternir sa réputation.

Animateur dans une radio de la place, Amadou Télémac Cissé devra patienter jusqu’au 9 février pour être fixé sur son sort. Ce dernier comparaissait hier au tribunal des flagrants délits pour harcèlement sexuel et diffusion de photographies contraires aux bonnes mœurs. En effet, en plus de la profession d’animateur radio, Amadou T. Cissé disait être le propriétaire d’une agence de mannequinat qui porte le nom « Harmonie ». Une agence qui se trouverait à Pikine. Quoi qu’il en soit, il faut noter que l’animateur a été attrait à la barre par Mame Penda Diop. Une jeune fille qui avait sollicité les services du sieur Cissé concernant son agence.

A la barre, elle a expliqué que ce dernier, lui disait souvent que pour avoir une démarche de miss, il fallait d’abord se livrer à des relations sexuelles. Mame Penda Diop ajoute que peu de temps après, une fille du nom de Zeïna Camara, l’a ajouté à ses amies sur Facebook. Mais tout de suite après, cette fille lui a demandé de poster des photos indécentes. Ne se doutant de rien, Penda Diop, qui croyait avoir affaire à une fille lui remettait les photos.

Mais quelle ne fut sa surprise, lorsque Zeïna Camara a menacé de dévoiler toutes ses photos, si elle ne consentait pas à des rapports sexuels avec elle. Mais à l’issue de leurs discussions, la plaignante dit avoir remarquer que son interlocutrice (Zeïna Camara) écrivait de la même manière que l’animateur de radio. Et c’est en faisant le rapprochement qu’elle s’est rendu compte qu’Amadou Télémac Cissé et Zeïna Camara étaient une même personne. Penda Diop a même précisé que la secrétaire du prévenu a reçu les mêmes avances de ce dernier.

Face à de telles accusations, Amadou T. CIssé a été peu prolixe sur le cas de Penda Diop. Il a néanmoins expliqué qu’il avait un contentieux avec la fille Khady Diouf qu’il lui avait envoyé un message ( compte Zeïna) pour la traiter de lesbienne. Et c’est de là que serait partie leur brouille.

Et à la question du procureur de savoir si son agence avait formé des mannequins connus, l’animateur a soutenu qu’une de ses disciples, une certaine Niouma avait gagné le concours de miss West Africa.

Me Ndiogou Ndiaye, qui assurait la défense de la partie civile, a qualifié cette affaire d’ « extrêmement grave touchant une fille qui est appelée à se marier ». Pour lui, Khadija devait comparaître, car ayant précisé que toutes les photos viennent de Télémac. Me Ndiaye qui soutient que le harcèlement et la publication de photos obscènes sont constants, a réclamé la somme de 500 000 francs à titre de dommages et intérêts.

Le procureur, a rappelé que Khadija Diouf a reçu les mêmes avances et faisait même des simulations de rapports sexuels. Qualifiant les faits d’une extrême gravité, le parquet a ainsi requis une peine d’emprisonnement ferme de 2 ans à l’encontre du mis en cause.

Tout le contraire de Me Mbengue de la défense qui pense que le délit de harcèlement n’est pas constitué. Selon lui, pour les deux comptes Facebook, le premier est pour l’agence alors que le second est son compte personnel. « Il ne connaît pas Zeïna Camara, il faut apporter des preuves que c’est lui Zeïna Camara », a noté l’avocat, selon qui, les photos ont été mises en ligne par un certain Ben. Soutenant que l’agence de Télémac existe bel et bien, il a plaidé pour la relaxe de son client.
Le délibéré de cette affaire est fixé au 9 février 2015.
Pop

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire