Guy Marius Sagna à propos d’une motion de censure contre Sonko : « Ce qui va se passer, c’est que le… »

Guy Marius Sagna à propos d’une motion de censure contre Sonko : « Ce qui va se passer, c’est que le… »

À la suite de la récente victoire de la coalition Diomaye-Président lors de l’élection présidentielle, la question de la dissolution de l’Assemblée nationale a été mise en avant. Interrogé sur ce sujet lors de l’émission « Jury du Dimanche » de ce dimanche 19 mai 2024 sur les ondes de Iradio, Guy Marius Sagna a exprimé son avis sur la nécessité de cette dissolution. Selon lui, « c’est une obligation, c’est une nécessité, parce que les réformes, les ruptures sur lesquelles Pastef et la coalition Diomaye-Président ont battu campagne, ces ruptures-là ne peuvent pas être apportées par des députés appartenant à des coalitions qui n’ont pas battu campagne sur ces mesures. Donc ces députés-là ne défendront pas, ne voteront pas pour ces ruptures que le peuple sénégalais attend. Donc nécessairement, c’est une logique, il faut aller vers des élections législatives pour que le peuple sénégalais dise ce qu’il veut. »

Cette déclaration de Sagna intervient à un moment où le Premier ministre Ousmane Sonko se prépare à présenter sa déclaration de politique générale devant les députés. Certains se demandent si la proposition de dissolution de l’Assemblée nationale signifie que Sonko éviterait cette déclaration devant une Assemblée où sa coalition est minoritaire. Sagna clarifie cette situation en affirmant : « Non, absolument pas. Ce n’est pas ce qui est dit. D’ailleurs, le Premier ministre au Sénégal a maximum 90 jours pour faire sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale. Je crois que dans ces 90 jours, il y a déjà 30 jours, d’accord ? Un peu plus de 30 jours qui sont déjà épuisés et il reste 60 jours. Vous conviendrez avec moi qu’on ne peut pas du tout organiser des élections législatives en 60 jours. Donc, loin de la prétention de Pastef de dire qu’il n’y aura pas de déclaration de politique générale du Premier ministre Ousmane Sonko. Ce n’est pas du tout ce qui est dit. »

Concernant la possibilité d’une motion de censure, Guy Marius Sagna se montre serein : « Je n’y réfléchis pas, je n’y pense pas, je n’éprouve aucune crainte. Je n’essaie même pas de me mettre en position de réfléchir sur s’ils vont l’utiliser ou pas. Et quand le Premier ministre ira à l’Assemblée nationale, ce qui arrivera est que le peuple sénégalais, qui en définitive est le souverain, est le seul souverain qui prendra une décision et saura quelle posture prendre en fonction de ce qui arrivera à l’Assemblée nationale. S’il y a une motion de censure, ce qui va se passer, c’est que le président Bassirou Diomaye Faye va nommer un nouveau gouvernement. C’est tout. En attendant qu’on organise d’autres élections législatives. »

Avec Emedia.

9 COMMENTAIRES
  • Boursine

    Toujours de la politique politicienne franchement le peuple est fatigué de vous

    • BOCAR

      motion de censure forcée .avec touty ce que sonko a fait vivre au régime sortant .nooooo motion de censure par force dole mbame et sonko quitte on doit lui rendre sa monnaie .

  • laurent

    Guy, tes pestiférés pastefchiens ne s aventureraient jamais vers des législatives Qu ils perdraient largement. La déception est partout grande. S opposer dans le mensonge est plus facile que le exercice du pouvoir. Vous êtes des populistes menteurs. Time Will ré-tell. Wait and see.

    • Niul

      Laurent!! Tu crois en ça, j’espère que tu reviendras sur ce site après les élections législatives.
      Tu étais où lors de la présidentielle? Va revoir la campagne utilise tes neurones. Pastef perdre les législatives looool

      • laurent

        Je ne discute pas avec un chien pastefchien. Fais ta vie et et basta.

  • Gaynaako

    La mention de censure même doit être adoptée envers ce pm populiste menteur et trop fier de ses bêtises a tt bout de champ
    Je plains le pr Diomaye pour qui j ai 1 peu de sympathie

  • King ba

    Vous allez Perdre a legislative car tous Vos promesses sont passe a cote et sonko doit demissione ou motion censure va l injecte

  • Moussa

    Logique pour logique Benno devrait censurer Sonko s’il se présente à l’Assemblée pour sa déclaration de politique générale. Pastef n’a fait aucun cadeau à l’ancien régime. Il faut lui rendre la monnaie de sa pièce. Et surtout pas qu’on nous parle d’opposition républicaine. Ça doit être fini ça.

  • dégoûté

    Allez voir le nombre de personnes qui vivent maintenant avec le PM à l’hôtel King Fahad chauffeurs , nervis lutteurs ,protocoles , gendarmes , policiers militants , responsables groupes whatsapp pastef , non franchement il faut rectifier .
    Il y aura bien changement mais dans le.mauvais sens.
    2 mois qu’ils sont au pouvoir et ils ont déjà renié leurs engagements: pas d’appel à candidature pour les postes les plus importants, pas de reduction du train de vie de l’etat car ils vivent depuis dans des hotels au frais du contribuable, des corteges gargantuesques matins et soir .
    aucune mesure pour alleger le panier de la ménagere etc etc
    Bref ca s’annonce pas bien du tout … »

    Et on nous disait réduction du train de vie de l état , lutte contre le gachis , le gaspillage , rigueur , transparence et éfficacité .

    Le moins qu on puisse dire c est que ça n en prend pas le chemin.

    Le probléme avec ousmane sonko c est qu il est mégalomane et il parle trop .

    ousmane sonko est instruit mais pas cultivé . Il y a une grande différence .

    Or quand on a pas de culture générale on ne fait que des bourdes et on ne dit que des bétises .

    Thi ay todje todje rék ngay deukk.

    Franchement sonko va porter préjudice à diomaye .

    Li thi kanam rawouli beutt .

Publiez un commentaire