PUBLICITÉ

Grève du 15 janvier: Les mareyeurs ne parlent pas le même langage 

A Cayar, une frange des mareyeurs n’est pas d’avis avec la grève du 15 janvier annoncée par la Fédération des mareyeurs du Sénégal. Thierno Mbengue et Cie pensent que cette grève n’a pas sa raison d’être.

« Les acteurs de la pêche n’ont jamais dit qu’ils partiront en grève. La profession est telle que maintenant n’importe qui peut saisir la direction pour annoncer ce qu’il veut faire. Mais les acteurs qui travaillent ne prendront pas part à cette grève« , a déclaré sur Rfm un des mareyeurs.

Obstacles

« Un camion en surcharge de poisson est toujours obligé de diminuer sa charge. C’est trop difficile. Quand on diminue des poissons en pleine brousse, on aura pas où les garder parce que nous n’avons pas de glace ni de chambre froide« , dit-il, parlant de difficultés auxquelles sont confrontés certains des leurs.

Sollicitation

Ces mareyeurs sollicitent du ministre du transport, Omar Youm, l’ouverture de discussions afin qu’il y ait une solution.

Grève

Il s’agit de celle des mareyeurs du Sénégal, qui ont prévu de bloquer la distribution du poisson à partir du 15 janvier prochain. Ils comptent ainsi protester contre l’éloignement des marchés au poisson, érigés en dehors des villes et l’inexistence de ces marchés dans certaines régions du Sénégal. Le président de la fédération des mareyeurs du Sénégal, Mohammed Sylla, s’est prononcé sur la RFM.

 

Grève Mareyeur
Annonces

Publier un commentaire