PUBLICITÉ
aibd 8 1 - Grand rassemblement à l'Aibd: Le Copis dénonce la gestion de Xavier Mary...

Grand rassemblement à l’Aibd: Le Copis dénonce la gestion de Xavier Mary…

Un grand rassemblement est prévu ce lundi 16 septembre, à partir de 15 heures à l’Aibd pour dénoncer  « les agissements des turcs et de Xavier Mary…« . Dans une note parvenue à senego, le Collectif des prestataires et investisseurs sénégalais à l’Aibd (Copis) et le Collectif des travailleurs du Copis ont invité le patronat, la société civile, tous les syndicats, le peuple sénégalais à prendre part à cette manifestation.

Silence radio sur près de 8 milliards

L’objectif de ce rassemblement, exiger « plus de respect pour le privé sénégalais… » Le Copis dénonce ainsi la gestion de Xavier Mary mais aussi le « silence radio sur la dette de près de 8 milliards que 2As doit à Limak-Aibd-Summa (LAS)« . Entre autres revendications, les redevances aéroportuaires de LAS qui, selon ces derniers, « sont dix fois plus chères que celles des aéroports africains. » Sur ce, le Copis informe l’opinion que le seul est unique responsable des probables perturbations à l’Aibd est Xavier Mary.

Les magouilles…

En phase avec l’ouverture à l’international, ils exigent d’abord qu’ « on fasse confiance au Sénégal et aux sénégalais car, rappellent-ils que LAS travaille à écarter les prestataires sénégalais… »

Ils poursuivent: « Non au néocolonialisme turc et à leur acolyte français, Xavier Mary. Les turcs ont vendu du vent à l’Etat du Sénégal avec un faux business-plan. LAS déroule le tapis rouge aux investisseurs étrangers malgré plus de 20 milliards de financement et 700 emplois créés par le Copis. Nous dénonçons la violation flagrante des contrats d’exclusivité par LAS, la concurrence déloyale face à Infinite Lounge. LAS édite un magazine dans le dos de Global communication, en charge de la communication dans la plateforme… »

Concurrence

 « illégale »

« Malgré le contrat d’exclusivité sur le transport, Senecartour est concurrencé, illégalement par des opérateurs qui ne paient aucune redevance. Et pour la communication, Global paie des redevances de 0,5 euros par passager, alors que dans les aéroports européen elle est à 0,2 euros. Le fret fermé, à quand l’ouverture du village cargo? La Rdia est-elle reversée correctement?« , s’interrogent-ils.

La faute à l’Etat du Sénégal…

Ainsi, « au nom de la souveraineté nationale« , ils estiment que l’Etat du Sénégal doit reprendre la gestion de l’aéroport international Blaise Diagne. Car, « à cause du mutisme de l’Etat, les turcs se croient en terrain conquis. Si l’Etat ne prend pas ses responsabilités, d’autres compagnies vont fuir l’Aibd. L’émergence rime avec un privé national fort soutenu pas l’Etat. Non à la cession de notre aéroport à des étrangers…« , concluent les membres du Copis.

Aibd Copis
Annonces

(2) commentaires

Saliou

Tout est ameuteurisme dans ce pays …si la colonisation pouvait revenir ça serait trop bien 

Rone Mbaye

L’intérêt national est de plus en plus négligé dans ce pays. On a pu s’en rendre compte avec les contrats sur les ressources minières et pétrolieres signés par le régime.
Du courage. Le peuple Sénégalais vous soutient

Publier un commentaire