France : l’auteur du clip “Pendez les Blancs” condamné

Le parquet de Paris a requis mercredi une amende de 5.000 euros avec sursis à l’encontre du rappeur noir Nick Conrad, jugé pour provocation directe au crime en raison d’un clip, “Pendez les Blancs”, qui avait suscité un tollé cet automne.

Le rappeur, qui avait été propulsé hors de l’anonymat par cette polémique, “a outrepassé les limites autorisées de la liberté d’expression dans ce genre singulier qu’est le rap”, a estimé le procureur devant la chambre de la presse du tribunal correctionnel. Aux yeux du représentant de l’accusation, “il n’y a pas d’élément de distanciation, c’est l’ensemble de l’oeuvre qui est violente”. “Il y a bien une charge violente à l’encontre d’une population, identifiable et stigmatisée, en l’occurrence les blancs”, a-t-il insisté.

Nick Conrad, qui a perdu son emploi de réceptionniste dans un palace, “a déjà dans une certaine mesure payé les conséquences”, a toutefois estimé le procureur.

Nick Conrad Pendez Les Blancs

Un commentaire

René Diagne

exactement comme ces idiots du geoupe keur gui.ils outre-passent les limites aurorisèes à la libertès d expression pour faire le buzz.