Football : Arjen Robben met un terme à sa carrière…

La légende du football hollandais, Arjen Robben, qui a quitté le Bayern Munich au terme de la saison 2018/2019, décide de mettre un terme à sa carrière. Ayant joué dans de grands clubs mythiques comme le Real Madrid ou Chelsea, Robben a fini par remporter, en 2013 la Ligue des Champions avec le club bavarois où il a décidé de déposer les crampons. 

« J’ai décidé de mettre fin à ma carrière de footballeur professionnel », a-t-il déclaré dans “Telegraaf”. Le Hollandais ne jouera plus donc dans le rectangle vert en tant que joueur professionnel. Il laisse cependant un mystère planer sur son après carrière de joueur. Va-t-il devenir entraîneur ou consultant ? Va-t-il disparaître totalement dans le paysage sportif et s’adonner à d’autres activités extra-sportives ? Beaucoup de questions qui se posent en ce moment et dont lui seul en décidera.

Un palmarès d’orée…

Arjen Robben a eu un impressionnant palmarès où figurent, entre autres, 1 Eredivie, 2 Premier League, 1 Liga, 8 Bundesliga et 1 Ligue des Champions. En équipe nationale, il a été une fois finaliste malheureux en Coupe du monde 2010 contre l’Espagne.

La carrière de Robben en résumé !

Robben signe au FC Groningue lors de la saison 2000-2001 du championnat néerlandais, au terme de laquelle il est élu meilleur joueur de l’équipe. Deux ans plus tard, il rejoint le PSV Eindhoven, club avec lequel il devient champion des Pays-Bas et est élu meilleur jeune joueur de l’Eredivisie. En 2004, Robben quitte son pays et s’engage avec le club londonien de Chelsea. Il passe trois saisons en Angleterre et remporte deux fois la Premier League. Robben s’engage ensuite au Real Madrid en 2007 pour 36 millions d’euros. En Espagne, il réalise de bonnes performances et remporte le titre national. Malgré tout, Robben est contraint de quitter le club, lors du retour à la présidence de Florentino Pérez qui souhaite recruter de nouveaux joueurs.

À lire aussi
Can 2019 – La Côte d’Ivoire assure l'essentiel contre l'Afrique du Sud (1-0)

En 2009, il est alors transféré au Bayern Munich découvrant son quatrième championnat. Après une saison où il s’est souvent montré décisif, le Néerlandais remporte avec le club bavarois la Bundesliga, la Coupe d’Allemagne, et dispute une finale perdue de Ligue des champions. Lors de la saison 2011-2012, il réalise de très bonnes performances européennes et nationales avec le Bayern, mais rate un penalty décisif durant les arrêts de jeu de la finale de Ligue des champions, perdue à nouveau, aux tirs au but face à Chelsea cette fois. L’année suivante, Arjen Robben remporte enfin la Ligue des champions, après une troisième finale jouée avec le club bavarois, marquant le but de la victoire face au Borussia Dortmund. Il réalise ainsi un triplé inédit dans l’histoire du club (Bundesliga, Coupe d’Allemagne et Ligue des champions). Il termine 8e puis 4e au classement du Ballon d’or en 2013 et 2014. Le duo d’ailiers qu’il forme avec Franck Ribéry (surnommé « Robbery » par la presse) est l’une des caractéristiques du jeu du Bayern Munich.

En sélection…

Avec l’équipe nationale Pays-Bas, il est un cadre de la sélection durant plusieurs années au même titre que Robin van Persie et Wesley Sneijder. Faisant ses débuts en 2003, il participe aux grandes compétitions internationales disputées par les Oranje, parvenant notamment en finale de la Coupe du monde de 2010 en Afrique du Sud perdue face à l’Espagne (1-0). Il ajoute par la suite à son palmarès une troisième place à la Coupe du monde de 2014 au Brésil grâce à ses belles performances durant le tournoi. Sa fin de parcours avec la sélection est gâchée par les blessures et les non-qualifications pour l’Euro 2016 et le mondial de 2018 dans une équipe en fin de cycle. Il se retire de la scène internationale en 2017 après avoir marqué 37 buts avec la sélection néerlandaise. Les Pays-Bas n’ont jamais perdu un match durant lequel Robben a marqué.

À lire aussi
CAN des Stars - Didier Awadi : "On aimerait bien porter un maillot avec une étoile..." (Senego Tv)

Technique, dribbleur, extrêmement rapide, Arjen Robben évolue dans un registre d’attaquant mais surtout d’ailier. Positionné à droite, dans un rôle de « faux-pied », il se distingue régulièrement par sa marque de fabrique qui est de partir du côté droit pour repiquer au centre, frapper et marquer. La répétition de cette action durant sa carrière conduit les médias et les supporters à évoquer la « spéciale Robben ». Les blessures récurrentes tout au long de sa carrière l’empêchent de prendre part à une grande partie des matchs de ses équipes. Ses simulations sont également souvent dénoncées par les observateurs.

 

Arjen Robben Football
whatsapp 146