Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Foot – Daniel Bocandé: ” Tellement difficile de prendre le relais de mon père”

L’ancien attaquant de l’équipe nationale olympique Daniel Bocandé dont la carrière n’a pas eu le succès attendu après des débuts prometteurs, a reconnu avoir eu beaucoup de difficultés à faire oublier son père, une légende du football sénégalais à laquelle il était constamment renvoyé.

“Quand on voyait mon patronyme, c’est direct Jules, à Metz encore plus. Il a marqué l’histoire de ce club et quand on vient après, la comparaison est faite et ça devient difficile”, a-t-il reconnu en évoquant son père décédé en 2012.

Après des débuts prometteurs, la carrière de Bocandé fils n’a pas été à la hauteur de celle de son père, véritable légende du football sénégalais, ce qui l’a amené à entamer sa reconversion. Il a joué avec l’équipe réserve de Metz où il est basé, avant d’être nommé récemment ambassadeur de Génération Foot, une mission consistant à aider les jeunes pensionnaires de l’académie messine à réussir leur adaptation dans le football professionnel français.

“Jules Bocandé est partout au FC Metz, il a marqué l’histoire de ce club”, a indiqué, dans les colonnes de l’APS visité par Senego, Daniel Bocandé, avouant n’avoir pas échappé à la comparaison avec son père, meilleur buteur du championnat français en 1986. “Quand Carlo Molinari (ancien président du club) me rencontre, la première chose à laquelle il fait référence, c’est Jules Bocandé”, rappelle Daniel Bocandé qui n’a pas vu son père jouer.

Il a malgré tout conscience que son père avait évidemment “marqué son temps”, se basant sur les vidéos qu’il a vues de ses prestations. Bocandé fils se réjouit surtout d’avoir joué sous les yeux de son père lors des éliminatoires des Jeux olympiques. Il évoque “l’apothéose” au stade Léopold Sédar Senghor après son but contre le Nigeria (3-2).

“C’était quelque chose de superbe, j’avais quelque chose à prouver, je n’étais pas seulement le fils de Jules, je devais marquer mon territoire”, a rappelé Daniel Bocandé dont le père faisait partie du staff technique national à cette époque.

 

4464 Whatsapp
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    15:19 - 13/05/2021

    Nécrologie : Après son père, Aïda Samb perd sa mère…

    Whatsapp
    15:07 - 13/05/2021

    Ascension et Korité : Les vœux de Khalifa Sall aux communautés chrétiennes et musulmanes

    Whatsapp
    14:58 - 13/05/2021

    Serigne Mountakha parle à Sonko : L’éclairage de El Hadji Malick Ndiaye !

    Whatsapp
    14:55 - 13/05/2021

    Israël-Palestine : Cheikh M. Khoureychi Niass encre son avis (Vidéo)

    Whatsapp
4
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp