Ferr (ceinture de perles) et pagnes, les plus prisés au marché Okasse

Ferr (ceinture de perles) et pagnes, les plus prisés au marché Okasse

Si le Magal de Touba est un moment de recueillement, de prière et de bénédiction pour certains des millions de pèlerins présents,  c’est aussi une occasion pour les commerçants d’écouler leurs marchandises. Surtout les produits à consonance érotique comme les ferr (ceintures de perles), les sous-pagnes (nothie, naali,etc.) qui se vendent comme du petit pain. 

Entre les deux trottoirs du marché Okasse paradent en maîtres les déchets en plastiques et des gadgets de toute nature.  La principale entrée du marché reste bloquée par l’intense trafic routier. C’est à pas de caméléon que les clients se déplacent, esquivant les étals des vendeurs qui exposent devant les magasins. Les brouhaha et les chansons assez salaces (tassous ) des vendeurs à la sauvette  rythment l’ambiance dans ce plus grand lieu de commerce à Touba.

Toutes sortes d’articles sont exposés, chaussettes, friperies, bijoux etc… Devant cet imposant bâtiment, une vendeuse,Rama Faye au teint clair, native de Diourbel marchande avec deux femmes. La voix affaiblie par les interminables conversations, elle expose amplement le pagne « Malikane » aux deux clientes attirées par l’ingéniosité  spéciale de ces pagnes. « Je les confectionne moi-même. Ils sont de bonne qualité, ces pagnes peuvent être utilisés à plusieurs fins. Porter en califourchon un enfant, mais ce pagne a des astuces très sensuelles. Il joue un rôle érotique », explique-t-elle entre un fou rire.

Pour Dior Cissé venue de Dakar, elle ne cache pas son attirance pour ces pagnes: « ils favorisent des sensations fortes, histoire d’agrémenter et de pimenter les activités, surtout sexuelles. Mais pour cela, il faut que la femme ait un zest de « diongué » dans ses veines, d’aiguiser les appétits sexuels de son mari ».  

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire