Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Famara Ibrahima Sagna plie bagage : Les raisons d’une démission ?

Le président Macky Sall avait entamé son deuxième mandat présidentiel par un appel au dialogue national, lancé le 28 mai dernier. Pour mener à bien cette mission qui vise à aider le Sénégal en tant que facilitateur et catalyseur des échanges sur toutes les questions politiques, économiques, sociales et culturelles du pays. Macky Sall porte son choix sur Famara Ibrahima Sagna, homme politique sénégalais, originaire de Casamance, plusieurs fois ministre et ancien Président du Conseil économique et social de la République du Sénégal sous la présidence d’Abdou Diouf.

Ce mercredi matin, nous apprenons une mauvaise nouvelle pour la poursuite de ce dialogue national. D’après le journal Les Echos qui a donné l’information, l’ancien ministre de l’Intérieur sous Abdou Diouf évoque un problème de budget et de décret qui devait proroger sa mission.

Absence de budget

Le journal ajoute dans sa parution du jour “que depuis fin juillet, Famara Ibrahima Sagna avait réuni tous ses collaborateurs afin de les remercier du fait qu’il ne pouvait plus honorer certaines choses parce qu’il n’avait pas de budget“.

La Commission politique choyée

Au delà du budget, Pape Diop leader de Bokk Gis Gis regrettait à peine deux jours dans un communiqué que ”  les discussions se sont tellement enlisées qu’on est fondé à croire qu’elles n’étaient qu’un simple moyen de légitimer l’entente entre la coalition au pouvoir et les deux composantes politiques qui ont rejoint récemment la majorité sous le fallacieux prétexte d’une ouverture du gouvernement à l’opposition. Ce fameux dialogue national s’apparente en effet à une sorte de caution morale à des négociations souterraines qui ont abouti à la formation du nouveau gouvernement. Sur les huit commissions mises en place dans le cadre de ces concertations, seule la Commission politique a rendu son rapport en août dernier sans qu’il y ait un accord sur des questions majeures dont la réforme permettrait à notre démocratie d’enregistrer des avancées notables.”

Colère des syndicalistes

Du coté des syndicats c’est l’indignation totale. “ Nous ne sommes pas informés de la même manière que nous l’avons été lorsqu’on installait le dialogue. Donc l’information n’a pas été conduite comme il fallait mais nous avons appris quand même que le président Famara Ibrahima Sagna s’est retiré du comité de pilotage du dialogue national. C’est un grand regret de constater que cet important instrument qu’on était en train d’élaborer s’estompe de cette façon. En tout cas, ça avait suscité beaucoup d’espoir au niveau des forces vives, au niveau aussi des populations“, regrette Cheikh Diop, secrétaire général du Cnts/Fc sur IRadio.

Macky, l’initiateur et son souhait

Pourtant, le Président Macky Sall avait mis les bouchées doubles pour la réussite de l’initiative. “Je serai à votre écoute, pour la mise en œuvre de toutes les conclusions consensuelles du dialogue national. Et j’ai instruit le gouvernement d’être à votre disposition dans l’exercice de la mission qui vous a été confiée”, avait-il dit en s’adressant aux membres de cette instance de concertation.

Nous rappelons qu’il est actuellement difficile d’entrer en contact avec M. Famara Ibrahima Sagna. Affaire à suivre…

193 Whatsapp
Annonces
guest
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    14:42 - 03/03/2021

    Colobane et Médina : La gendarmerie sort l’artillerie lourde contre les manifestants… (Vidéo)

    Whatsapp
    14:33 - 03/03/2021

    Les images exclusives de l’arrestation de Ousmane Sonko (Vidéo)

    Whatsapp
    14:17 - 03/03/2021

    Augustin Senghor va refuser le « protocole de Rabat », selon un journaliste Kenyan

    Whatsapp
    14:04 - 03/03/2021

    Arrestation de Ousmane Sonko : Le Grand parti dénonce

    Whatsapp
2
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp