PUBLICITÉ
Et Pape Diop fit du « Bamba Fall » à ses électeurs (Par Boubacar Sall)
PUBLICITÉ

Et Pape Diop fit du « Bamba Fall » à ses électeurs (Par Boubacar Sall)

Tout le monde savait qui serait le premier à trahir. Il a même mis plus de temps que prévu pour le confirmer. Il prétend qu’il réfléchissait, et qu’il a même éteint son téléphone pour ne pas être influencé. En réalité il cherchait juste les mots pour enrober sa transhumance. Le résultat est une catastrophe. Celui qui a écrit le texte qu’il peinait à lire correctement s’est foutu de lui tellement c’est incohérent et décalé de la réalité. Lorsqu’il ne lisait plus dans la version wolof, là c’était pire, on aurait cru entendre Bamba Fall. Ce dernier a au moins eu le courage d’avouer qu’il a parlé avec Macky Sall avant de transhumer toute honte bue Les transhumants ont un point en commun. Dès que leur traitrise remonte à la surface, ils deviennent aussitôt nerveux, insultent à tout va, menacent, voient des ennemis partout, transpirent et s’essuient le visage plus que d’habitude.

PUBLICITÉ

Les transhumants, surtout les plus minables d’entre eux, c’est-à-dire ceux qui gagnent un mandat électif grâce à un discours d’opposant, et transhument vers le pouvoir en place dès le lendemain, ont généralement tendance à haïr brusquement les réseaux sociaux, l’internet, les bloggeurs, les chroniqueurs. En réalité c’est l’effet des VAR et archives. Ils savent que tout va remonter à la surface, leurs propos d’hier, leurs mensonges, leurs reniements, leur nombrilisme. Ils détestent que les réseaux sociaux leurs renvoient leur visage d’avant. Ils savent que leurs enfants verront les VAR et seront quelque part gênés que Papa ou Maman soit un caméléon, un versatile, un traitre, un menteur. Ils savent que leurs conjoints sauront que Aladji ou Sokhnassi workat leu.

Ses résultats aux législatives (44 800 voix, 1,3% des suffrages) ont confirmé à Pape Diop qu’il fait déjà partie des rebus politiques. Il est incapable désormais de gagner son propre bureau de vote, et il a même été surpassé par un néo-politicien tel que Pape Djibril Fall. Comme Bamba Fall, le sieur Pape Diop sait que s’il retourne demain à des élections, il perdrait 99% de son électorat qui sait à présent avoir été trahi.

Pape Diop n’a donc surpris personne. Sa nervosité soudaine constatée lors de sa conférence de presse est compréhensible. Il sait qu’il ne vaut pas mieux que Bamba Fall, il se voit déjà méprisé et regardé de travers partout où il passera, sauf bien entendu au siège de l’APR et à la Présidence qui est devenue le lieu de convergence des voleurs de liste, des voleurs de suffrage électoral, des transhumants, bref de tous ceux qui ont quelque chose à monnayer.

Rien de nouveau sous le soleil. Quelque part il faut remercier Macky Sall d’avoir rassemblé du même côté tout ce que le Sénégal compte de plus nocif, d’aider les Sénégalais à découvrir le vrai visage des traitres et fossoyeurs. Demain il sera plus facile de les identifier et les mettre à la poubelle.
Boubacar SALL

E-mail : boubacarsall369@hotmail.com

#BambaFall #PapeDiop

PUBLICITÉ

1 commentaire

  1. Mbodja

    Boubacar Sall , tu es méchant !