Dr Abdoulaye Bousso souligne des erreurs dans le décret de répartition des services de l’État et demande sa révision

Dr Abdoulaye Bousso souligne des erreurs dans le décret de répartition des services de l’État et demande sa révision

Le Dr Abdoulaye Bousso a décelé quelques erreurs dans le décret de répartition des services de l’État, signé par le Président de la république Bassirou Diomaye Faye et le Premier ministre Ousmane Sonko, a été publié le 5 juin dernier. Il a ainsi demandé aux autorités de le réviser.

Dans un post publié sur son compte X visité par Senego, l’ex directeur du Centre des opérations d’urgence sanitaire (Cous) souligne que pour « le Ministère de la Santé, les centres de santé cités sont devenus EPS1 (le Sénégal compte plus de 100 centres de santé) ».

« Aussi », ajoute-t-il, « 03 hôpitaux sont cités dans la région de Ziguinchor, alors qu’il n’y en a que 2 (Hôpital Paix et Hôpital Régional).

L’expert en gestion des urgences sanitaires fait également remarquer qu’il est mentionné 2 fois la PNA, qui en devenu SEN-PNA.

Le décret de répartition des services de l’État détaille la répartition des services de l’État, ainsi que le contrôle des établissements publics et des sociétés à participation publique entre la Présidence de la République, la Primature et les ministères.

Le décret n° 2024-940 stipule que les services de l’État sont maintenant répartis entre la Présidence, la Primature et les ministères. Les prérogatives, auparavant allouées à d’autres départements sous le régime libéral, sont revenues à leur état antérieur à l’alternance. Certains services, détachés de la Primature vers des ministères, marquent ainsi un retour à la configuration préexistante.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire