Téléchargez l'appli SENEGO
“Dgid : Bassirou Samba NIASS dérange-t-il à ce point ?”

“Dgid : Bassirou Samba NIASS dérange-t-il à ce point ?”

Ils veulent discréditer M. NIASSE, dans un contexte de mise en place d’un nouveau gouvernement à la suite de la restauration du poste de premier ministre“, c’est du moins l’avis de l’un de nos interlocuteurs qui dit ne pas comprendre les agissements de ceux qu’ils qualifient de “détracteurs” du DG des Impôts et Domaines.

Etonnement…

En effet, suite à la publication d’un article sur Monsieur Bassirou Samba NIASSE, Directeur général des Impôts et Domaines sur ce que “plusieurs agents de la DGID qualifient d’accusations gratuites visant à ternir son image“, c’est un élan de solidarité “sans précédent” qui est noté pour apporter un démenti à ceux qui, selon nos sources, “tentent de jeter le discrédit sur ce haut fonctionnaire“. Des réactions qui font suite à la publication d’un article qui parle notamment de sa supposée absence du territoire national au moment où l’article a été publié et d’un véhicule de luxe, Audi Q7 qu’il conduirait, car ayant délaissé son véhicule de fonction à son épouse. Sans trop s’attarder sur le fond des “inepties relatées par cet article“, l’une nos sources relève une “légèreté illustrative de la méchanceté aveugle des commanditaires et auteurs de ces manœuvres de bas étage : le véhicule pris en photo dans le garage du bloc fiscal, et légendé comme étant la voiture personnelle du DG de marque Audit Q7, est en réalité une land cruiser immatriculée ‘AD’ qui transporte exclusivement le Directeur général pendant ses heures de service“.

Elle marque ainsi son grand “étonnement“. Car, nous dit le concerné, “il était en réunion mardi dernier avec le Directeur général jusqu’à 21 heures et qu’en quittant son bureau le lendemain, mercredi 1er décembre vers 20 heures, M. NIASSE était encore en séance de travail avec son premier collaborateur, le Coordonnateur (DG adjoint). Qui plus est, quand le Directeur général découvrait l’article qui affirmait le jeudi 2 décembre qu’il se trouvait à Washington, il se trouvait dans son bureau comme à son habitude“.

Précisions…

Quant à ses “supposées visées” sur le poste de Ministre des Finances, l’un des collaborateurs de M. NIASSE de préciser que son “Boss” et le Ministre des Finances ont des relations particulières “et une proximité qui datent de plus de vingt ans. Pour preuve, M. NIASSE a été le premier Directeur de Cabinet de ce dernier puis son Secrétaire général pendant une longue période“. C’est justement en raison de “ses grandes compétences connues” de son ministre de tutelle et de ses qualités de “loyauté, de discrétion et d’efficacité dans la gestion de ses dossiers qu’il a été nommé au poste stratégique de Directeur général des Impôts et des Domaines. Cette situation a manifestement créé beaucoup de jalousie“.

S’agissant du “déficit” de 200 milliards annoncé “sans aucune référence à l’élément de comparaison“, notre interlocuteur rappelle qu’il y a eu une loi de finances initiale et deux lois de finances rectificatives pour l’année 2021. En attendant d’avoir des précisions sur les références des auteurs et commanditaires de “cette funeste entreprise de nuisance gratuite“, il nous fait savoir qu’en fin novembre 2021, la DGID affiche une progression de 5,4% par rapport aux recettes recouvrées à la même période de l’année dernière. Il souligne que ces performances sont réalisées dans un contexte de conjoncture économique défavorable.

Qui a intérêt ???

La question qui mérite d’être posée c’est : qui a intérêt, dans un contexte de mise en place d’un nouveau gouvernement à la suite de la restauration du poste de premier ministre, à vouloir jeter le discrédit sur M. NIASSE et à imaginer un conflit entre lui et son patron“, s’est interrogé un de nos interlocuteurs.

Une autre source déclare que, dans tous les cas, “la sérénité déconcertante du Directeur général face à ces attaques a permis de contenir la colère légitime des agents et de les remobiliser davantage afin d’atteindre les objectifs de recettes pour le reste de l’année“. Elle ajoute que la DGID comprend ses missions et c’est pourquoi elle ne se laisse pas divertir : “L’ensemble du personnel est ainsi engagé à continuer à mobiliser les ressources sans lesquelles les biens et services publics qui profitent à chaque sénégalais ou étranger résident au Sénégal ne seraient plus financés“.

8
Annonces
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires