Désordre électoral : « Quoi qu’il en soit, les députés de la XIVéme Législature devront être élus sans Bby, Yewwi et Wallu »
PUBLICITÉ

Désordre électoral : « Quoi qu’il en soit, les députés de la XIVéme Législature devront être élus sans Bby, Yewwi et Wallu »

« Le désordre électoral actuellement est une honte pour la vieille démocratie pluraliste en Afrique », dénonce l’ancien ministre-conseiller. Selon Moustapha Diakhaté, si une seule liste est en règle avec la Loi électorale, c’est elle et elle seule qui doit aller aux élections législatives du 31 juillet 2022.

Pour Moustapha Diakhaté, il n’est pas question de contourner les rigueur de la Loi pour le bon plaisir de soi-disant grandes Coalitions électorales.

« La démocratie repose sur l’Etat de droit c’est-à-dire la soumission de toutes les Coalitions à la Loi électorale et l’égalité de toutes les Coalitions devant le code électoral et ses décrets d’application », déclare-t-il.

« Quoi qu’il en soit, les députés de la XIVéme Législature devront être élus sans Bby, Yewwi et Wallu », estime l’ancien ministre-conseiller. A l’en croire, avec le respect de l’Etat de droit et du code électoral, la démocratie, la République et les populations ont tout à y gagner.

PUBLICITÉ

2 commentaire

  1. le Sage

    Une démocratie ne se construit par par des rejets

  2. le Sage

    Ne brûlez pas notre pays on vient de loin après les sacrifices de nos peresy nous sommes toujours Parmis les derniers de la planète maintenant nous voulons plonger ce pays de moutons dans la merde Bml