Date Présidentielle : Macky Sall maintient sa position intransigeante

Le Président Macky Sall maintient sa position ferme et intransigeante concernant la fixation de la date de l’élection présidentielle de 2024. Lors du Conseil des ministres, le chef de l’État a exprimé sa volonté de ne pas se plier à une éventuelle injonction du Conseil constitutionnel lui imposant une date pour la tenue de l’élection.

La situation politique au Sénégal est très tendue, avec des divergences persistantes entre le gouvernement et l’opposition sur la question de la date de l’élection Présidentielle.

Pendant ce temps, le Président Sall recevra le rapport du dialogue national le 4 mars 2024, conformément à l’article 92 de la Constitution. Il saisira ensuite le Conseil constitutionnel pour recueillir son avis sur les conclusions et recommandations du dialogue.

Cependant, des sources de L’Obs indiquent que le Président Macky Sall n’accepte pas l’idée que le Conseil constitutionnel puisse lui imposer une date et envisage de ne pas prendre de décret pour convoquer le collège électoral si cela devait se produire.

Cette position découle en partie de la requête déposée par les candidats à la Présidentielle regroupés autour du FC25, demandant au Conseil constitutionnel de constater la carence du Président Macky Sall dans la fixation de la date de la Présidentielle et l’invitant à prendre cette décision à sa place.

41 COMMENTAIRES
  • Fatim

    La date choisie par SEM macky nous convient tou je pense

    • Assane NDIAYE

      Il faut arrêter d’insulter les gens. Si ton macky sathie choisit une date, ça te convient toi la conne et les cons comme toi et non pas aux gens intelligents qui aiment leur pays. Vous ne vous rendez pas compte que votre petit président ne respecte pas les institutions du pays et se comporte comme un roi en décidant de son simple vouloir ce qui doit être où ne doit pas être dans ce pays. C’est une honte pour l’histoire de ce pays

      • dégoûté

        Sonko à fait un deal avec macky pour éliminer amadou ba , diomaye et cheickh tidiane diéye et habib sy .

        Ça c est pas bien de la part de sonko .

        Les ex pastéfiens ne veulent pas entre ça .
        Soko waxé rék niou saggaa la , xol guédj et pourtant lolou mo am .

    • Xadim

      Franchement je vois pas du mal sur la date du 2 Juin

    • Amat

      La date convient les sénégalais,donc préparons ensemble pour le 2

    • Démocratie

      Toute la coalition Gueum Sa Bopp derrière le leader Bougane . Plaident pour la tenue des Élections libres , transparentes et inclusives dans les plus brefs délais . Cependant le mot d’ordre reste le même battre campagne avec Opposition unie , solide et stratège . Pour Ensemble éradiquer ce Système politique pourri et ce Régime marionnette qui le prône .

  • Ly

    Du jamais vu…c clair q maintenant il veut pas céder le pouvoir et cela risque de dégénérer….nous ne voulons pas de morts supplémentaires…

  • Chadene

    La fermeté du président Macky Sall sur la date des élections présidentielles témoigne de sa responsabilité en tant que chef d’État et de son engagement à préserver la démocratie au Sénégal, en dépit des défis et des pressions politiques

  • Salimata

    Tout à fait normal on n’est vraiment d’accord avec vous MR le président

  • Chadene

    En maintenant une position claire et non négociable sur la date des élections présidentielles, le président Macky Sall montre sa volonté de respecter les principes démocratiques et de garantir un processus électoral équitable, ce qui est essentiel pour la stabilité et le développement du pays.

  • Ndeye Nar Faye

    Cela montre avec pertinence la Vigueur de notre démocratie en dépit de ce que certains de nos concitoyens décrient à l’international, il est cependant nécessaire d’outrepasser les rapports de force entre l’exécutif et le Conseil constitutionnel, car toutes discorde peut conduire à une crise institutionnelle et reporter les élections, le président doit être l’entité Suprême et fixer les règles du jeu applicables à tous

  • Yakhara Ndiaye

    Le président Macky Sall a la prérogative d’organiser les élections présidentielles donc c’est pas au conseil constitutionnel de fixer un date

  • Demokrat

    Nous ne sommes pas à l’époque des rois qui décidaient seuls de l’avenir du peuple. Nous sommes dans un état démocratique régi par des lois et une constitution bien définies. Il faut que Macky arrête de prendre les gens pour des cons et respecte notre constitution. Trop c’est trop

  • Afrik

    Le pire président de l’histoire du Sénégal n’a pas fini de vous enfoncer au fond du trou wait and see

    • ali

      il est mille que ton pere ton pere

      • Hane

        Vous nous parlez de quelles sources? Il faut être vraiment plus sérieux que cela. Une information, pour être fiable, se doit d’être soumise à un minimun de vérification ce qui n’est pas le cas ici !

  • Dethié Mbaye

    Le conseil constitutionnel avait donné les clés au président pour une dialogue pour fixer une date et l’opposition a boycotter et maintenant vous nous fatiguée avec vos histoires de 2 avril

  • Demba

    Macky est le premier gardien de la constitution.donc il ne ferait pas de mal a cette nation.

  • Aminata faye

    Nous soutenons le président Macky sall

  • Jule Sarr

    Bonne décision MR le président

  • Julle

    Ya pas un menteur comme Macky dans se monde c’est quoi sa valeur mensonges deal complot

  • Anta

    La date choisie par macky est favorable

  • Alassane Gueye

    Le conseil doit savoir qu is ont été nommé par décret et le président à été élu par 65%delà population

  • Anta

    Le mouvement FC25 nous fatigue ken khamoul lougnou beug

  • Julle

    On verra bientôt il sera comme un rat dans sont trou c’est finis pour la famille sall

  • Julle

    Un dictateur manipulateur corrompu comploteurs tueur un vrai imbécile oui

  • Julle

    Macky kou dokhane ndeyam la ngay duuul ni

    • Hane

      Tu es vraiment le dernier des imbéciles avec ton langage ordurier digne des rats de caniveaux.

  • Marie Pierre

    Il faut que ces politiques nous arrête de semer le doute sur sénégalais le président Macky Sall a été catégorique la date de l’élection découlera du consensus alors pourquoi impliqué le conseil constitutionnel

  • Julle

    De toute façon il va se dégager au diable 😈😈 se menteur Sall

  • Coumba

    Macky est un homme d’Etat il a juste pris ces responsabilités

  • Marie Curie diop

    Arrêtez d’en taché la démocratie du pays une date et dégât sur la table il faut juste trouver un consensus

  • Coumbis

    Macky sall notre fierté longue vie à vous président

  • Moustapha

    Sa parole s’il te plaît. Apprends à bien parler le français.

  • Sane

    Date fixée par le dialogue est raisonnable

  • Pathé

    Le président, gardien de la constitution, laisse ses gars critiquer le Conseil constitutionnel devant le monde entier.
    C’est pathétique. La personne qui doit protéger le CC, laisse ses gars se comporter comme des nervis sur le CC.
    Bilahi. On a maintenant su les gens qui ne respectent pas la justice, les institutions du pays.
    -Si les membres du CC suivent mes conseils, ils attendent que Macky leur donne une nouvelle avec des candidats ajoutés. Ils rejettent tous les dossiers des nouvelles candidatures pour « AUTRES MOTIFS » et gardent la liste des candidats déjà validés.
    Je l’écris. Mais je pense qu’ils savent ce que je dis mieux que moi.
    Voilà. C’est la seule solution.
    En plus, le CC n’aura pas besoin d’attendre des jours pour répondre à Macky: 24h suffisent pour lui répondre, car c’est très urgent.
    Le CC devra utiliser des termes et expressions très clairs, précis, exacts pour répondre au président.
    Que le CC n’utilise des termes et expressions du genre : inviter, avis, conseil, meilleurs ou brefs délais…
    Que le CC utilise des termes et expressions sans ambiguïtés.
    Donc : réponse rapide, termes et expressions précis, rejeter tous les nouveaux dossiers, fixer très vite la date des élections…

  • khoromsi

    Voilà un Président de la République qui a refusé et continue de refuser de mettre en oeuvre les Décisions du Conseil Constitutionnel ! Si vous ne voulez que le Conseil constititionnel vous fixe une date, fixez-la par décret en tenant de la Décision 1/C/2024 du 15 février 2024. C’est la même chose pour votre départ impératif du Palais le 02 avril 2024 avant ou sans démission ! Puisque vous refusez, là encore, de démissionner ! Où est-ce que vous mis votre Serment devant le Conseil Constitutionnel? Suivez mon regard !

  • Balla

    -La solution :
    X Tous les éléments des FDS n’habitent pas la terre MARS. Ils habitent parmi nous.
    X Ils sont nos parents, amis, proches…
    X Il faut leur dire de refuser d’obéir à des ordres injustes. En moins de 3 secondes, l’apprenti-dictateur va redevenir un vrai « nitt » kou wééee.
    X C’est comme un enfant qui provoque ses camarades, en comptant sur ses frères et parents. Il suffit que ses parents et frères se taisent, se mettent à l’écart… pour que cet enfant redevienne correct.
    -Avec ce baadoola, ce sera pareil. Il faut que les FDS laissent seul avec les manifestants pour qu’il redevienne un saint d’esprit.

  • dégoûté

    Sonko à fait un deal avec macky pour éliminer amadou ba , diomaye et cheickh tidiane diéye et habib sy .

    Ça c est pas bien de la part de sonko .

    Les ex pastéfiens ne veulent pas entendre ça .
    Soko waxé rék niou saggaa la , xol guédj et pourtant lolou mo am .

  • Azizou

    ELECTIONS AVANT LE 02 AVRIL 2024 : Il est parfaitement possible d’organiser le 1er tour du scrutin avant le 02 avril 2024 le 17 ou le 24 mars 2024. Pour un scrutin à tenir le dimanche 17 mars 2024, la campagne électorale ne pourra excéder douze (12) jours et à la condition que le décret convoquant le corps électoral soit signé et publié au plus tard le 03 mars 2024. Les résultats définitifs seront attendus le 25-26 mars 2024. Pour un scrutin à tenir le dimanche 24 mars 2024, la campagne électorale pourra durer entre 15 et 21 jours et à la condition que le décret convoquant le corps électoral soit signé et publié au plus tard entre le 02 et le 08 mars 2024. Les résultats définitifs seront attendus le 31 mars 2024. A titre d’exemple, si le décret convoquant le corps électoral soit signé et publié au plus tard le 05 mars 2024, la durée de la campagne électorale serait alors de 18 jours calendaires. C’est peut- être l’hypothèse la meilleure si le Président est dans les bonnes dispositions d’organiser les élections avant le 02 avril 2024, c’est à dire le 24 mars 2024. Dans ce cas, la Prestation de Serment et l’installation du nouveau Président pourraient se tenir le même jour, 02 avril 2024 (c’est ici que l’article 36 a tout son sens). En cas de second tour, le Président de l’Assemblée nationale sera chargé d’organiser le scrutin le dimanche 14 avril 2024. La Prestation de Serment et l’Installation du Président élu auraient lieu le vendredi 26 avril 2024 !
    Le Président sortant pourrait aller représenter le Président élu au Daaka qui devra se tenir du 27 avril au 06 mai 2024. La fête du travail se tiendra comme d’habitude le 1er mai 2024 ! La fête de l’Aid El Fitr aura lieu en pleine campagne électorale du 2ème tour (chaque candidat pourra la passer dans son Fief électoral ou chez lui) !

  • Diop

    Le 02 juin est une date « consensuelle ». Les personnes présentes lors du dialogue l’ont choisie. Ceux qui ont boudé cet appel au dialogue vont accepter les résultats de ce consensus. Où est-ce qu’on a vu un candidat imposer la date du concours ? Il faut être sérieux et ne pas prendre le sénégalais pour un « demeuré « . Vive le Sénégal

Publiez un commentaire