Criminalisation de l’homosexualité : Thierno Madani Tall dénonce le blocage de la loi anti-gordjiguène
PUBLICITÉ

Criminalisation de l’homosexualité : Thierno Madani Tall dénonce le blocage de la loi anti-gordjiguène

La ligue des Oulémas de l’Islam, présidée par Thierno Madani Tall, Khalife de Thierno Mountaga Tall, le défunt patriarche de la Famille Omarienne, n’approuve pas du tout le blocage, par le bureau de l’Assemblée nationale, de la proposition de loi criminalisant l’homosexualité.

« Saluant l’initiative du COLLECTIF AND SÀMM JIKKO-YI, la Ligue des Oulémas l’encourage et lui réitère son soutien indéfectible : «Allah n’a pas créé le monde pour qu’il y soit répandus le mal ou les pratiques condamnables et interdites telles que l’homosexualité, l’adultère, l’assassinat etc.», lit-on dans la déclaration de Thierno Madani Tall, président de la ligue des Oulémas de l’Islam.

Selon l’Ong islamique Jamra, le religieux a saisi l’occasion de la cérémonie de commémoration de la disparition de Thierno Seydou Nourou Tall, ce mardi 25 janvier, pour exprimer la position de la structure qu’il dirige sur cette proposition loi. Il a rappelé l’un des principes édictés par le Prophète Mouhammad (psl) : «Ce que je redoute le plus pour ma communauté, ce sont les pratiques des gens de Loth».

La ligue des Oulémas regrette que la proposition de loi soit jugée « irrecevable » par le bureau de l’Assemblée nationale. La ligue appelle les députés à «la crainte référentielle d’Allah et au respect de Ses recommandations (interdits et obligations). Car ils seront comptables devant notre Seigneur».

La ligue des Oulémas ajoute : «Allah exige de tout croyant de s’opposer à la prolifération du MAL par l’ACTION ou la LANGUE (l’alerte). Et s’il n’a en pas les moyens ou le pouvoir, qu’il s’en offusque au moins par le CŒUR (l’indignation). Ce qui constitue le degré minimum de la manifestation de sa foi en Dieu».

Cette de la Ligue des Oulémas s’aligne ainsi sur celle du khalife général des mourides, qui a récemment condamné, dans une déclaration, le rejet, par neuf (9) députés de l’Assemblée de cette proposition de loi. Serigne Mountakha Mbacké Bachir avait alors qualifié «ces pratiques abominables du peuple de Loth de crime odieux contre l’humanité».

Répondre à Ousmane Senghor Annuler la réponse

23
PUBLICITÉ

2 commentaire

  1. lol

    MACKY AMNA BLEM NAKK🤣😂🤣

  2. Ousmane Senghor

    ce qui est déjà parlé ont doit pas revenir pour faire une armé non c’est interdit c’est finit

Répondre à Ousmane Senghor Annuler la réponse