Crei : l’informaticien planquait un dictaphone dans la salle des délibérations

Abbou Adolph Dia, l’informaticien de la Crei a subi, hier, son deuxième retour de parquet et fera face ce vendredi à un juge d’instruction à qui le dossier va être confié par le Procureur de la République, Serigne Bassirou Guèy

 Arrêté par la Division des investigations criminelles (Dic) pour violation du secret de délibération, le bonhomme commence à révéler ses secrets.

Selon “Libération”, il planquait un dictaphone dans la salle de délibération et enregistrait ainsi tous les échanges entre les magistrats. Des enregistrements qui ont débuté en juillet 2014, donc depuis le démarrage du procès, note “Libération”.

Interrogé dans un premier temps, Abdou Adolph Dia a nié avoir enregistré les conversations des juges, encore moins avoir vendu des informations aux avocats de Karim Wade. Mais, informe le journal, l’expertise de son ordinateur a permis de retrouver 70 fichiers audio de la Crei, lors des audiences et dans la salle de délibération. Il planquait le dictaphone avant l’arrivée des juges et le récupérait après leur départ.

Mis face à ces preuves, il a déclaré qu’il enregistrait juste pour pouvoir réécouter le procès. Reste à savoir si ses arguments vont convaincre le juge qui se chargera de statuer sur son affaire.

 

3 COMMENTAIRES
  • capo

    cet informaticien mérite d être condamne car ce qu il a fait est un crime comment peut on dévoiler ses secrets d un tel procès qui a une importance capitale que tous les senegalais attendent le verdict final avec impatience pourque ce voleur soit condamne

  • bibs

    Bien fait pour juste comprendre s’il y a équité. il faut informer

  • LatDior

    fouter le au gnouf ce batard.

Publiez un commentaire