Cour de justice de la CEDEAO : l’un des plus amers verdicts pour les avocats de Ousmane Sonko

Les avocats de Ousmane Sonko ont été déçus par le verdict de la CEDEAO sur leur recours portant sur la dissolution de son parti politique. Personne dans le rangs de l’ex parti Pastef ne s’attendait à ce verdict de la CEDEAO pour ce procès en recours. Beaucoup pensait que la CEDEAO « allait dire le droit en faveur de Pastef », et la Cour suprême allait contredire le juge de Ziguinchor.

En effet, la Cour de justice de la CEDEAO a rejeté leur demande de suspension de la dissolution du parti politique du leader de Pastef, le parti patriote pour le travail et le développement. Cette décision a surpris plus d’un et reste le plus amère des verdict à l’endroit des avocats de Ousmane Sonko si l’on sait que le contraire aller beaucoup changer dans cette affaire qui les oppose à l’Etat du Sénégal.

Cette décision de la Cour de justice de la CEDEAO est une déception pour les avocats de Sonko, car elle va à l’encontre de leur argumentation selon laquelle la dissolution du parti était une atteinte à la liberté d’expression et à la participation politique de leurs clients et volonté manifeste d’empêcher « le leader de l’opposition de prendre part à la prochaine joute électorale présidentielle ».

Les avocats de Sonko avaient pourtant bien plaidé devant la Cour de justice de la CEDEAO que la dissolution de son parti était politique et s’inscrivait dans une stratégie visant à réduire au silence l’opposition. Malheureusement pour le groupe d’avocat de défense du maire de Ziguinchor, la Cour de justice n’a pas été convaincue par leurs arguments et a maintenu la dissolution du parti, considérant que celle-ci était conforme à la Constitution et aux lois du Sénégal.

Cette décision rester donc une déception pour les avocats de Sonko, qui vont désormais devoir trouver d’autres moyens de faire entendre leurs voix et celle de leur client. Quoi que l’on puisse dire, ce verdict reste amère suite à la décision de la Cour de justice de la CEDEAO sur leur recours portant sur la dissolution de son parti. Néanmoins, cela doit être considéré comme un appel à redoubler d’efforts pour renforcer la démocratie et les droits de l’opposition au Sénégal, et ce, en utilisant tous les recours juridiques disponibles.

16 COMMENTAIRES
  • Modou

    Quand est ce que ce Branco gagnera un procès ?Il perd partout.Je plains ceux qui le rémunèrent..

    • Milkzo

      Va apprendre à en connaître un peu sur l’homme et sa carrière alors tu aurais pas eu à sortir de telles sottises.

    • Biri

      Modou a raison, Branco n’a jamais gagné un procès , à part jouer à l’avocat spectaculaire pour se donner un peur d’importance. En France, aucun média ne l’invite plus ou ne lui tend le micro.
      Julien Assange s’est même débarrassé de lui.

    • Demboro

      Les avocats de Sonko sont payés. Alors que les procédures se poursuivent jusqu’au jugement dernier ne les gènenet pas. Mais à part la pub qu’ils tirent de tout ça, je ne vois pas l’utilité qu’en tire leur client, le pauvre Sonko. Leur marathon judiciaire a fini par lasser le peuple. Et puis Branco et son festival comique ajoute à l’impression de manque de sérieux dans tout ça.

  • Ousmane

    ILS JUGENT SUR PIÈCE ET LES FAITS MONTRENT K CE N’EST PAS UN PARTI POLITIQUE MAIS UNE BANDE DE VOYOUS.

    • Ousmaneba abou

      Raison parfait maintenant les sénégalais comprennent vive le senegal vive le vrais peuple

  • Milkzo

    Sur on devait se baer sur des faits et des pièces c’est le parti APR qui devait être dissous car c’est le siège de ce parti où on a vu les pickup des nervis stationner et ces derniers entrer. C’est le parti où les députés et les membres ont appelé à tuer pour faire passer la troisième candidature de Macky Sall. Mais comme vous êtes tous des nafekhs, menteurs sans le moindre scrupule, on a rien à s’attendre

  • Cdeao

    CDEAO s’il ya coup d’état vous intervenez
    S’il y a coup d’enlèvement sur une liste électorale vous devez aussi intervenir
    CDEAO franchement vous êtes ridicule
    Et vous causez les coups d’état
    Donc il faut dissoudre votre bande de con et cessez de jouer avec notre conscience
    Merci

  • Paix justice

    Apr/ benno amoulene foula ni fayda. On a tous vu les nervis embauchés par les fossoyeurs de la Republique operer dans les locaux de apr. Ils ont tués nos jeunes Manifestants qui ne demandaient que le respect de l’état de droit et des príncipes démocratiques. Les harcelements, arrestations de complaisance, tortures et tueries sans enquête, une justice à 2 vitesses avec des huges corrompus ont erigé leur loi au Sénégal. La plainte de la CPI , gare à celui qui la sous estime plaidera en faveur du Peuple Sénégalais opprimé par Mr Sall. Vous les repondeurs automatiques, ne perdez rien à dénigrer un Opposant qui ne veut que faire valoir ses droits civiques. Qant à la CDEAO, elle est en voie de disloquation avec ses juges verreux à la solde de la France . Nous savons qu’il est difficile pour des micros états de se developper, mais CDEAO gassi et la france va quitter DEFINITIVEMENT LE SENEGAL. Rira bien qui rira le dernier. Ceux qui combattent vous les comploteurs et tueurs ne sont pas du Pastef. Tous épris de paix, de liberté et des valeurs démocratiques

  • Laye SECK

    Une cours dirigée par un ivoirien ne donnera jamais raison à l’opposition SÉNÉGALAISE

  • Deug rék

    La cour de justice de la CEDEAO a dit le droit, et non le bon vouloir d’un groupe d’avocats à la solde d’une association de terroristes, et de destructions des biens publics. Si nous avons vécu des drames dans notre pays depuis 2021 à nos jours, c’est parcequ’il ya des instigateurs, qui se trouve être OUSMANE SONKO et ses proches. Prenant exemple sur ce qui se passe actuellement entre Israël et le hamas, je ne pense pas si le hamas va refaire ce qu’ils ont fait contre Israël. L’arrogance, le manque de respect à nos institutions et à nos dignitaires religieux, en étant les instigateurs à la violence et la destructions des biens de sénégalais lamda. Combien de sénégalais ont perdus leurs biens,  » commerces, voitures, magasins et des morts dans des bus tata à cause de la politique de violence de OUSMANE SONKO ? »

  • Ousmaneba abou

    5ÈME PRÉSIDENT DU SÉNÉGAL
    PRÉSIDENT AMADOU BA INCHALLA

  • Zig

    C les 200000 documents que vous avez brûlés à lUcad qui vous a coûté cher. C’est l’université de la sous-région. Ils ont jugé que vous n’êtes pas mâtures en politique. Vs n’êtes pas batisseurs

  • Soda

    À Pastef, après les élections de 2019 celui que j’appelle monsieur Sall n’a ps été félicité, car effectivement les élections ont été volées et l’implication de la société Team Jorge (anciens du Mossad) a été révélée. Il est légal, mais illlégitime. Il a lui même dit Bayi naa ndiouth ndiath (J’ai arrêté les manigances ou les tricheries) Dans un pays normal, Macky serait jugé et destitué pour ce vol et cette tricherie. Donc, un tricheur et chef de parti qui dissout un autre parti, ne perdez pas votre temps. Mettez-moi ce décret aux toilettes ou à Mbeubess. Organisez-vous, faites une collecte de fonds. Comme on vous accuse de terroristes, dieulenn senni yaatt pour faire face à ce cartel de neddos!

  • Buur Saloum

    Quittons la CEDEAO, cette association de présidents malhonnêtes le Sénégal pays intègre n’a pas sa place dans ce cercle de LOBBY

  • Laye mou ndaw

    Voilà Branco a enfariné l’ex Pastef, par le complexe du blanc🤣🤣🤣🤣

Publiez un commentaire