Coup de sang dans le pays : Et pourtant, Serigne Cheikh avait alerté… (vidéos)

Les écrits demeurent et les paroles s’envolent, dit l’adage, que ces propos de Serigne Cheikh démentent. Al Makhtoum n’est plus, mais ses paroles demeurent.

Lors d’un Gamou, le guide religieux prédisait tous les malheurs sanguins, notamment la recrudescence des meurtres qui, entre autres, heurtent notre sensibilité …

Un commentaire

Donnez votre opinion sur le sujet !
Kalidou Sow

C est le monument du savoir que le Senegal a perdu al makhtoum

Publier un commentaire