PUBLICITÉ
CAN

CAN 2019 – Sénégal vs Algérie : Les clés de la finale

Le Sénégal et l’Algérie seront opposés, ce vendredi, en finale de la CAN, au Caire (21h). Une rencontre qui promet beaucoup, entre deux sélections déjà opposées l’une à l’autre en phase de poules. Les clés de ce deuxième acte.

Retrouvailles promettant

Le match de poule avait annoncé la couleur. Premier choc de cette Coupe d’Afrique 2019, cette rencontre entre le Sénégal et l’Algérie s’était soldée par un succès des Algériens, lancés vers la finale après ce succès marquant (et parfois houleux) obtenu grâce à Youcef Belaïli (49e). Dans une rencontre tenue par l’enjeu, chacune des deux sélections avait eu sa chance, mais l’Algérie, plus appliquée, l’avait emporté. Depuis, les supporters des Fennecs ne se lassent plus d’enchaîner les succès, mais pourraient être rappelés à la loi par le Sénégal d’Aliou Cissé. Tranquillement montés en puissance, les Sénégalais ont dominé la Tunisie en demi-finales (1-0, ap) et n’ont encaissé qu’un seul but en six rencontres, contre l’Algérie justement.

Un duel de « novices »

Malgré le standing des joueurs qui composent souvent son effectif, le Sénégal attendait de revivre une finale continentale depuis 17 ans. La dernière présence des Lions à ce stade de la compétition n’est d’ailleurs pas un bon souvenir. Sa seule finale, disputée en 2002 contre le Cameroun, avait été perdue aux tirs au but (0-0, 3 tab à 2). Côté algérien, le palmarès africain est légèrement plus étoffé. Mais les sept couronnes de l’Egypte semblent encore bien loin, avec un seul titre, acquis en 1990 contre le Nigéria (1-0).

Mané et Mahrez

Ce sont les deux stars de cette finale. Les deux co-meilleurs buteurs du tournoi avec trois buts, Sadio Mané (Liverpool) et Riyad Mahrez (Manchester City) sont habitués des joutes de Premier League, qu’ils se sont disputés jusqu’à la dernière journée cette saison. Cette finale de CAN revêt une importance peut-être encore plus capitale pour le Sénégalais, lauréat de la Ligue des champions avec les Reds et toujours en course un premier Ballon d’or. Avant cela, celui qui a déjà marqué à trois reprises dans le tournoi devra guider les siens, au sein d’une ligne d’attaque jeune (Niang, Sarr…) où il fait figure d’ancien, à 27 ans.

En face, l’Algérien Riyad Mahrez a le profil pour malmener l’arrière-garde des Lions. Le capitaine des Fennecs, titulaire lors match de poule, a donné la victoire aux siens, d’un superbe coup franc à la dernière minute, en demi-finales contre le Nigeria. Son troisième but dans cette CAN, comme Mané. L’ancien Havrais (28 ans), donné perdu pour le football professionnel au début de sa carrière puis révélé aux yeux de tous par le sacre de Leicester en Premier League en 2016, se fait désormais un nom sur la scène internationale. Les supporters algériens n’en peuvent d’ailleurs plus de frénésie pour leur star incontestée.

Des défenses appauvries

L’inconnue pourrait venir des défenses dans cette 31e finale de CAN. Les absences de l’Algérien Youcef Atal (blessé) et du Sénégalais Kalidou Koulibaly (suspendu) renforcent l’intrigue du scénario de ce match. La révélation niçoise de la saison, prompte à créer des déséquilibres sur son flanc droit, manquera à l’animation des Fennecs, tandis que le roc napolitain offre normalement une sécurité que personne n’assure dans les mêmes proportions chez les Lions.

Le duo Cheikhou Kouyaté-Salif Sané devrait être appelé à le suppléer. Mais Mahrez et consorts se frottent sans doute un peu les mains de la mise à écart du Vosgien, seul absent dans les rangs sénégalais après deux cartons jaunes reçus en trois matchs. Une situation frustrante, surtout que le défenseur avait jusque-là disputé toutes les rencontres.

Avec Bfm/Rmc

: Les Clés De La Finale Can 2019
Annonces

Publier un commentaire