Burkina : 11 éléments des forces armées tués dans une embuscade

Sept soldats et quatre supplétifs de l’armée du Burkina Faso ont été tués jeudi dans deux embuscades tendues par des « terroristes » dans les régions du Nord et du Centre-Nord.

Une première embuscade a eu lieu près de la ville de Sollé, tuant « deux militaires et quatre VDP », des Volontaires pour la défense de la patrie (supplétifs de l’armée), selon le communiqué de l’état-major de l’armée.

La seconde a pris à partie « des éléments de l’Unité spéciale d’intervention de la gendarmerie nationale (USIGN) à Ouanobé », tuant cinq gendarmes.

Ces embuscades tendues par des « terroristes », terme utilisé par l’armée pour désigner les djihadistes particulièrement actifs dans le nord du Burkina Faso, ont également fait neuf blessés, « évacués et pris en charge », selon l’état-major.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire