PUBLICITÉ
mafatim mbaye 1 - Bavure policière à Thiès : Ce qui tarde l'autopsie du corps d’Amar Mafatim

Bavure policière à Thiès : Ce qui tarde l’autopsie du corps d’Amar Mafatim

Encore des heures pour connaitre les résultats de l’autopsie du corps du jeune boulanger Amar Mbaye, mort dans la nuit du vendredi au samedi dans des circonstances non encore élucidées, à Thiès. L’autopsie qui devait se réalisée ce lundi n’a pas encore été faite.

Selon des informations, le corps est arrivé tardivement à l’hôpital Aristide Le Dantec, trouvant sur place cinq corps pour des autopsies déjà engagées sur certains. L’autre raison du retard, c’est l’absence de la police scientifique qui, pour les besoins de l’enquête, doit obligatoirement assister à l’autopsie.

Le préfet calme le jeu, la police nie toute implication


Le préfet, Fodé Fall a tenu à clarifier les choses. « Il est clair que la police ne peut pas avoir pour mission d’en arriver à ce stade-là. Donc, on peut avoir un préjugé favorable par rapport à ça. Pour le reste, c’est l’enquête qui nous édifiera. Ce qui est clair, c’est que jusqu’à preuve du contraire, c’est un accident dont il s’agit » précise-t-il. Le commissaire de Thiès, Modou Diagne, nie toute implication de la police. Il évoque même la thèse d’un « accident de la circulation », ou même comme « jet de pierres ».

Pour rappel, une patrouille de police aurait causé la mort de Amar Mbaye, boulanger et père de famille de 37 ans. Le drame est survenu dans la soirée du vendredi 16 août 2019. La victime aurait reçu d’un policier un violent coup de pierre qui l’a atteint à la nuque. Ainsi, il rend l’âme suscitant le courroux des jakartamen de la capitale du Rail.

Amar Mafatim Bavure Policière
Annonces

Publier un commentaire