Bamboula à la Francophonie : 168 millions réservés a une dame pour des produits non encore commandés
PUBLICITÉ

Bamboula à la Francophonie : 168 millions réservés a une dame pour des produits non encore commandés

A un peu plus de quarante (40) jours du Sommet de la Francophonie de Dakar, des choses assez bizarres sont notées à la Délégation générale à la Francophonie.

En effet, le village qui doit abriter les festivités populaires n’est toujours pas installé au Grand Théâtre. Mais déjà, les gens épiloguent sur la compagnie « Xalcom bâches » qui a gagné le marché de gré à gré pour l’installation des tentes à plusieurs millions de francs. En réalité, Diamniadio ne va pas recevoir que les délégations officielles, notamment les chefs d’Etat et leurs accompagnants, mais l’essentiel des festivités va se tenir au Grand Théâtre.

Cependant, une affaire va faire jaser les tenants de l’orthodoxie en matière de passation de marchés. Alors qu’ils n’ont pas fini de se scandaliser avec le marché octroyé à Athias, le directeur des moyens du palais va encore leur donner du grain à moudre. Le quotidien L’as a révélé qu’au cours d’une réunion tenue ce vendredi à la délégation, il a demandé qu’une somme de 168 millions soit bloquée et payée à une certaine Rose Faye chargée de fournir des cartables et des parfums non encore commandés. En clair, le journal explique que le directeur veut qu’on lui « réserve » une telle somme sans bon de commande, sans marché et sans produits.

PUBLICITÉ